Yrmeline, tome 1 : Le temple noir de Bleuette Diot

couv16415815J’ai lu Yrmeline, tome 1 : Le temple noir de Bleuette Diot et pour être très honnête, je n’ai pas du tout aimé. Il n’y a rien qui ne m’a emballée par cette lecture, tant le style que l’histoire des personnages et pourtant j’aime bien les romans historiques (j’avais aimé L’église de Satan d’Arnaud Delalande par exemple).

D’ailleurs voici le synopsis :

« 1153. Après avoir découvert un mystérieux coffre dans les souterrains de Saint-Jean-d’Acre, Évrard des Barres se démet sans explication de sa charge de grand maître des Templiers. Sa vie étant menacée par une dangereuse confrérie qui parasite l’Ordre du Temple, à l’insu de tous, il trouve refuge derrière les murs de l’abbaye de Clairvaux.

1338. Le fougueux chevalier allemand, Lanz von Malberg quitte Mayence pour l’Estonie. Au cours d’une chasse au vol en compagnie de Piotr et Dimitri, les fils du prince de Kiev, il fait une bien étrange rencontre au cœur des ruines d’une vieille chapelle. Une entité surnaturelle, dont il ne soupçonne pas encore la nature, lui remet un sceau en argent. En découvrant la formule ésotérique du Temple Noir gravée dans son métal, Piotr devient nerveux. Serait-il impliqué dans les manigances du Temple Noir, la secte criminelle dont les origines se perdent dans la nuit des temps ? »

Comme je le disais plus haut, je n’ai d’abord pas aimé le style. Premier truc que j’ai remarqué en lisant l’ebook, c’est le style lourd et même pour moi trop lourd. Ça ne me dérange pas les longues phrases, ni les longues explications détaillées mais en complément d’un style pompeux et lourd, je n’adhère pas, ça ne me rend pas la lecture agréable.

Ensuite, il ne se passe pas grand-chose dans ce premier tome. On suit Piotr et ses acolytes durant leur voyage, le tout entremêlé de passage historique. Comme dit, pour le côté Histoires, j’ai par exemple apprécié l’église de Satan d’Arnaud Delalande, j’aime aussi la hard-sf pour justement ces explications détaillées. Sauf qu’ici, j’ai eu l’impression que l’auteur a juste voulu étaler toute sa culture et le plus possible dans ce premier tome (je n’en sais rien pour les autres tomes). Du coup, concernant l’histoire de nos protagonistes, il ne se passe rien. Des types qui voyagent, dont Piotr qui rencontre un type qui va influencer sa vie (déjà qu’il n’y a pas grand-chose à spoil, je ne vais pas en rajouter). Donc hormis des soudaines apparitions surnaturelles étranges venus de nulle part (bon, ça, je suppose que se sera expliqué dans les tomes suivants, c’est pour ça que je ne peux rien dire la dessus) pour discuter et bien il n’y a pas d’actions (pas forcément dans le sens 100% adrénaline) ou d’éléments qui m’ont donnée envie de m’accrocher à l’ebook malgré le style lourd de l’auteur.

Donc entre le style lourd, le faite qu’il ne se passe pas grand chose et l’étalage de culture à la truelle, je n’ai pas du tout passé un bon moment de lecture, donc je ne continuerais pas l’aventure Yrmeline.

Reply