Wictorius contre le Canard Déchaîné, épisode 1 de Gulzar Joby

couv73112007Je viens de commencer la saga des Wictorius avec cette première saison : Wictorius du futur, saison 1, épisode 1 : Wictorius contre le Canard Déchaîné de Gulzar Joby publié chez Numeriklivres (en ce moment, cet ebook est gratuit)

Cette saison est découpée en 6 épisodes qui sortent tous quasi en même temps. L’histoire est tout simplement coupée en 6, comme ça avait été le cas avec la saga Chalk. Je vais donc faire de même ici, en commentant, de manière plutôt courte, chacun des épisodes, en plus de donner un avis général durant l’épisode 6, car je compte bien tous les lire, tellement que c’est bon !

Voici le préambule à ce premier épisode, pour vous donner une idée du truc. Eh oui, ça donne envie et c’est tout aussi bon que sur l’affiche.

« Préambule

Chère lectrice, cher lecteur.

Quelques mots pour vous présenter Wictorius du Futur, feuilleton futuriste et drolatique.

Il a pour héros Wictorius, agent secret brazilien, professionnel de l’espionnage. Notoirement incompétent, il défend pourtant de son mieux la nouvelle économie qui a sauvé l’Humanité des méfaits de l’ancienne… Chaque saison vous entraînera bien sûr en Amérique du Sud, mais aussi en Europe, Russie, Asie, Océanie, Afrique, Pôles Nord et Sud. Sans oublier l’orbite terrestre, la Lune, Mars et même les anneaux de Saturne.

Au-delà de l’humour, de la savoureuse galerie de personnages humains et artificiels, le feuilleton répondra à cette vaste question : à quoi pourrait bien ressembler le Monde dans deux ou trois siècles ?

Je vous souhaite de découvrir avec joie la première mission de notre héros.

Gulzar Joby, biographe officiel de Wictorius, agent secret brazilien »

Dans ce premier tome, on découvre le personnage de Wictorius, ainsi que le monde dans lequel il vit. Monde très riche avec d’un côté les pays, qui ont développé la technologie et s’en servent, et de l’autre celui de l’Europe archaïque, moyenâgeuse et tombé dans les bas-fonds de l’obscurantisme reniant la technologie et la science, et plutôt ancrée dans des valeurs conservatrices et religieuses (oh punaise, je ne souhaite sérieusement pas que cela arrive !).

Des explications sur ces mondes et modes de vie sont données durant tout ce tome sur un ton humoristique décapant à rire à voix haute. Oui vraiment, j’ai eu de petits rires, dans un bus silencieux, avec des gens, qui me regardaient bizarrement. Du coup et depuis, je souris (connement) seulement, sans le petit pouffemment de rire. Ils sont aussi décrits avec de l’humour noir, caustique et rempli de pique.

Les dialogues, situations ou pensées de Wictorius sont sublimement drôles, laissent rêveurs (surtout la partie technologie, me concernant…. Je veux vivre là-bas !) ou font peur (la partie Europe archaïque me fait vraiment froid dans le dos, tout comme les problèmes et restrictions budgétaires de la boîte (lol le nom de l’entreprise) pour laquelle bosse Wictorius. Au top de l’avancée technologique et tant de restrictions budgétaires… ah mais c’est comme la recherche actuelle en fait !).

Wictorius, c’est un type que j’aime bien, j’ai accroché dès le début. Il est très charismatique, en même temps, c’est un homme génétiquement amélioré, le rendant Super-Héros. D’ailleurs, il le sait et en jour. Il sait qu’il est un grand agent secret de talent, que tout le monde l’adore et l’idolâtre (enfin pas tous, surtout ces chianture de mômes pondus naturellement !) pour ses réussites à combattre les méchants (bon des fois, c’est bizarre, le coup d’empêcher le peuple de sortir de sa réserve… humour noir, humour noir… hop la citation et ce n’est pas la plus caustique : « Le pain noir lui rappela désagréablement les galettes que mangeaient les Indiens génétiquement purs de l‘enclave historique péruvienne. Déguisée en militant Chimú, sa mission d’alors s’était révélée délicate. Empêcher ces ancestraux de sortir de la forêt pour rejoindre la Civilisation et ses méfaits avait tourné au massacre. »), du coup notre Wictorius, il a un peu la grosse tête. Et en plus d’avoir la grosse tête, il est du genre dépressif pleurnichard, mais heureusement, il y a les implants « je remonte la pente ». Bref, Wictorius est un personnage tout en couleur, que j’aime beaucoup et qui me fait rire.

Concernant le scénario, dans ce premier épisode, on découvre le grand méchant que Wictorius doit affronter… Le canard déchaîné, sauf que ce coin-coin, aux dernières nouvelles, il se planque en Suisse. Du coup, c’est partir pour un séjour dans ce pays. Ici, on suit ce voyage pour la Suisse à bord d’un vieux village volant et avec Wictorius, et la plume humoristique de l’auteur, on a le droit à de la réplique bien drôle.

On a donc de l’humour à ultra foison (dans lesquels on retrouve des thèmes et réflexions ultra sérieuses), un personnage principal que je trouve ultra excellent, un background ultra riche et un scénario qui semble ultra bien partit ! Ce début de série est ultra génial. Ultra vivement la suite !

P.s.1: Le suis au milieu de l’épisode deux et qu’est-ce que j’en ris !

P.s.2: Et si vous n’êtes toujours pas convaincus, cette phrase (de la “4ème de couverture-virtuelle”) ne peut que vous convaincre : “Avec de la philosophie, du complot, des Sciences en folie, des géants, des robots, des personnages savoureux !“. En tout cas, elle m’a directement prise par les sentiments, je suis tombée amoureuse grâce à cette petite phrase.

3 Comments

  1. Reply

    bonjour ! merci pour la chronique enthousiaste…
    pour en savoir un peu plus, j’ai développé un blog, où je mettrai une fois par semaine un petit dossier sur les références du feuilleton.
    sinon, je suis en pleine écriture de la saison deux !
    le blog : http://wictoriusdufutur.over-blog.com/
    merci à bientôt.
    Gulzar Joby, biographe officiel de Wictorius, agent secret brazilien

  2. Reply

    bonjour ! merci pour la chronique enthousiaste…
    pour en savoir un peu plus, j’ai développé un blog, où je mettrai une fois par semaine un petit dossier sur les références du feuilleton.
    sinon, je suis en pleine écriture de la saison deux !
    le blog : http://wictoriusdufutur.over-blog.com/
    merci à bientôt.
    Gulzar Joby, biographe officiel de Wictorius, agent secret brazilien

  3. Reply

    bonjour ! merci pour la chronique enthousiaste…
    pour en savoir un peu plus, j’ai développé un blog, où je mettrai une fois par semaine un petit dossier sur les références du feuilleton.
    sinon, je suis en pleine écriture de la saison deux !
    le blog : http://wictoriusdufutur.over-blog.com/
    merci à bientôt.
    Gulzar Joby, biographe officiel de Wictorius, agent secret brazilien

Reply