Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne

couv1516713620000 lieues sous les mers est mon premier Jules Verne et je l’ai dévoré ! J’avais toujours eu envie de me lancer dans les aventures de Jules Verne. Ne sachant vraiment pas par quel roman commencé, je me suis lancée dans Vingt mille lieues sous les mers car non seulement c’était celui que j’avais dans ma pile à lire mais aussi parce qu’il faut partie du book club de ce mois sur Livraddict.

Synopsis
Le scientifique français Pierre Aronnax, son fidèle domestique Conseil et le harponneur canadien Ned Land sont capturés par le capitaine Nemo qui navigue dans les océans du globe à bord du sous-marin Nautilus. L’aventure donne l’occasion de descriptions épiques (dont un enterrement sous-marin, un combat contre des calamars géants, etc.).

J’aime beaucoup la plume de l’auteur et la façon dont il nous emmène explorer les fonds marins. J’ai vraiment aimé partir à l’aventure en compagnie du capitaine Nemo, personnage plutôt antipathique sûrement dû à son amour pour la solitude et l’aventure mais son rapport avec Pierre Aronnax va évoluer au fil du temps pour développer une certaine amitié. Au point même où Pierre ne souhaite plus partir de ce sous-marin. Ce qui n’est pas le cas du reste de l’équipage de Pierre Aronnax, notamment le harponneur Ned Land qui souhaite s’enfuir à tout prix même si grâce à l’exploration qu’il subit, il a pu harponner des animaux qu’il n’aurait pu faire/voir en temps normal. Evidemment, on comprend chacun de ces avis, surtout que ces trois personnes (Pierre, Conseil et Ned) sont prisonnières du capitaine Nemo dans le Nautilus. On a donc une évolution des personnages tous le long de ce pavé de 700 pages et je trouve ces évolutions bien développées.

Au travers de l’aventure, on se retrouve à découvrir les fonds marins. J’ai vraiment eu la sensation de me retrouver à bord du Nautilus à m’émerveiller autant que Pierre Aronnax l’ai.  Aussi, Jules Verne semble prendre un malin plaisir à nous faire la classification de Linée des animaux marins. C’est tellement développé, que j’ai l’impression d’avoir mon cours de physiologie animal de Licence en face de mes yeux. Voilà, que cette lecture aurait été d’un plus durant mes révisions. Le problème est que ce niveau de détails a un coup, celui de sûrement faire fuir les lectures pas habitué ou n’aimant pas ce genre de lecture. Pour ma part, j’ai kiffé, mais je comprends totalement que cela lasse énormément d’autres lecteurs, d’autant plus que ce roman est long et qu’il ne possède pas vraiment de scénario.

Mon dernier point concernant ce roman d’aventure SF (je dirais SF pour l’époque) est qu’il ne possède pas vraiment de scénario. En fait pas du tout. Ça commence avec une quête que l’équipe de Pierre Aronnax doit accomplir, sauf que l’équipe se retrouve très vite capturé par le capitaine Nemo et l’aventure commence. Cette aventure ne possède pas de scénario, ni de fil conducteur. Tout comme Pierre, Conseil et Ned, on suit passivement les ordres de navigation du capitaine Nemo qui nous fait voyager « activement » dans les fonds marins. J’utilise le terme activement, car je trouve les descriptions de l’auteur très bien faite et que j’avais vraiment l’impression d’y être. Mais quoi qu’il arrive, il n’y a pas vraiment de but. Seul vers la fin du roman, Ned lance un but/quête mais finalement, c’est surtout pour explorer les différents personnages, leurs évolutions et volonté dans la situation de « prisonniers » du Capitane Nemo.

Du coup, même si j’ai énormément aimé cette lecture et j’ai envie de continuer l’aventure avec Jules Verne, je comprends totalement que des gens puissent ne pas du tout aimer et être totalement lassé par 20000 lieues sous les mers car il y a beaucoup de longues descriptions et il n’y a pas vraiment de scénario ou plot. Pour ma part, je me suis régalée durant cette lecture !

Reply