Une fille entre dans un bar d’Helena S. Paige

couv28993013Grâce à livraddict et aux partenariats avec l’éditeur Michel Lafon, j’ai pu lire une fille entre dans un bar d’Helena S. Paige.

Une fille entre dans un bar est un livre dont vous êtes le héros à la sauce érotique. Vous commencez par choisir votre sous-vêtements puis entrez dans un bar. A partir de là, la suite dépendra de vos choix.

Je n’ai fait qu’un seul parcours, où je me suis retrouvée à visiter un vernissage puis devenir modèle pour photographe et plus si affinité avec le photographe, pour ensuite à me faire rafistoler le genou chez le nouveau voisin (mais rien de plus) et rentrer chez moi.

Si je n’ai suivi qu’un seul parcours, c’est parce que c’est très cliché. Juste le choix de la lingerie au début est très clicherisé. Comme si le string à dentelle était réservé pour les grandes occasions en plus d’être inconfortable. Alors que la culotte de grand-mère est le seul truc confortable mais pas sexy. Du coup il y a ce genre de cliché ou d’incompatibilité extrême qui est ennuyant et ce tout le long du livre.

J’ai tout de même pris soin de feuilleter vite fait ce que j’ai loupé, par exemples la rock star ou les sushis avec Miles (c’est dommage que ce n’est impossible de le satisfaire) parmi d’autres scénarios et mecs.

Il y a plusieurs scénarios différents ce qui est chouette, mais l’ensemble est très cliché. Autant j’ai été agréablement surprise et j’ai trouvé ça bien vu le coup du livre de l’écrivain. Autant j’ai trouvé ça trop pudique de refuser de satisfaire Miles. C’est un livre érotique avec des limites. Et pourtant avec Miles, c’était uniquement une question d’accessoire rien d’autre d’ultra louche. Donc je trouve dommage que l’auteur n’ai pas voulu jouer le jeu de ses propres scénarios jusqu’au bout. Après que le lecteur se lance ou pas dans ce scénario, c’est un choix mais de le refuser à la place du lecteur ça casse le mythe du “livre dont vous êtes le héros”, du coup pourquoi l’auteur a voulu ajouter ce scénario ?

Reply