Une aventure d’Alexia Tarabotti, Le Protectorat de l’ombrelle, tome 4 : Sans coeur

couv18235330Quelle plaisir de retrouver Lady Alexia Maccon surtout que madame est en enceinte jusqu’aux dents et ça ne va pas l’empêcher de se retrouver dans des situations périlleuses accompagnées de coups de pied du désagrément embryonnaire.

Synopsis
Lady Alexia Maccon a de nouveau des problèmes. Sauf que cette fois elle n’y est vraiment pour rien. Un fantôme fou menace la reine ! Alexia est sur l’affaire et suit une piste qui la conduit droit dans le passé de son époux. Mais la coupe est pleine quand sa sœur rejoint le mouvement des suffragettes – choquant !, avec la dernière invention mécanique de Madame Lefoux et une invasion de porcs épics zombies… Avec tout ça, Alexia a à peine le temps de se souvenir qu’elle est enceinte de huit mois ! Alexia découvrira-t-elle qui tente d’assassiner la reine Victoria avant qu’il soit trop tard ? Les vampires sont-ils encore coupables, ou est-ce qu’un traitre se cache parmi eux ? Et qui ou quoi, exactement, a élu résidence dans le deuxième dressing préféré de Lord Akeldama ?

J’ai vraiment ce tome 4 : Sans cœur, on retrouve une Alexia qui pète la forme (enfin, tout en étant enceinte de 8 mois) avec toujours sa répartie et sa finesse tel une lady de ce nom. Bien que certaines situations vont la mettre dans des situations peu glamour pour notre plus grand bonheur. D’ailleurs, l’une de mes scènes préférées est celle de Lady Maccon proche de l’accouchement qui se fait balancer par dans un ballon dirigeable par deux guss. C’est à mourir de rire surtout connaissant Alexia et sa volonté de rester digne en toute occasion. Envidèrent, Lord Maccon est aussi présent et le duo forme un couple bien tordant. D’ailleurs ce dernier doit, en plus des problèmes du BUR, s’occuper d’un tout jeune louveteau qui a du mal à se faire à sa nouvelle vie. On retrouve aussi madame Lefoux, toujours habillée en homme et au plus haut de sa forme. D’autres personnages sont aussi importants tant chez les vampires, les loups garous, mais aussi les fantômes, je vous laisse découvrir ça durant la lecture.

Je ne me suis pas du tout attendu à ce scénario (contrairement au tome 5, que j’ai déjà fini et qui est prévisible), du coup l’effet de surprise, les péripéties, la répartie d’Alexia et l’univers que Gail Carriger a créé m’ont vraiment divertie et amusée. J’ai passé un moment de lecture excellente qui m’a valu une nuit blanche. C’est vraiment un plaisir cette saga ! Alors, évidemment et on s’y attend, il y a une révélation finale sur le bébé. En fait, il y a même une double, je me doutais pour à la première, mais pas du tout pour la deuxième. Puis connaissant les parents, je me dis que le bébé ne va pas être facile à vivre.

C’est donc un tome complet en humour, en intrigue, en aventure, en péripétie, aux personnages hauts en couleur (et chapeaux) et le tout presque en toute dignité. Un vrai plaisir de lecture. J’ai directement enchaîné par le dernier tome de cette saga.

4 Comments

  1. Reply

    C’est vrai que le tome 5 est plutôt prévisible (mais indispensable). Quelle joie ces personnages et de l’humour découlant des situations autour du “fœtus” 🙂

    • Mortuum Reply

      Je suis d’accord pour le tome 5. Quoi qu’il en soit, j’ai vraiment aimé cette saga!


Reply