Un cheval dans la salle de bains de Douglas Adams

couv38219980 J’ai déjà commencé la saga H2G2 de Douglas Adams, mais un ami m’a conseillée de lire Un cheval dans la salle de bains de ce même auteur (et hors saga H2G2). Je me suis donc lancée dans sa lecture et j’ai passé un bon moment, pas inoubliable, mais c’était chouette tout de même.

Synopsis

De Sherlock Holmes à Philip Marlowe, il existe une longue tradition de détectives privés brillants, astucieux, à qui on ne la fait pas. Malheureusement, Dirk Gently n’en fait pas partie. Plus intéressé par la télékinésie, la physique quantique et les pizzas froides que par la chasse minutieuse aux indices, Dirk Gently emploie pour ses enquêtes des méthodes, disons… particulières, avec des résultats, disons… inattendus. Dirk Gently est un détective holistique. Chargé – sans fierté excessive – de retrouver un chat disparu, Gently va être confronté à un fantôme ahuri, un voyageur temporel, un secret dévastateur plus ancien que l’humanité et qui menace de la mener à une fin prématurée… et à un cheval, qui trône nonchalamment dans une salle de bains. En plus, le petit chat est mort.

Dans ce roman, on suit une des gens totalement loufoques et tellement attachants que je me suis prise d’amitié envers eux, leurs méthodes et leurs aventures plus ou moins cheloux. On a Richard MacDuff, qui se retrouve impliqué dans le meurtre de son patron, qu’il n’a pas tué. Dirk Gently, un détective bizarre qui va enquêter sur cette affaire. Reg, un professeur un peu spécial et d’autres personnages bizarres dont je ne divulguerai rien.

Donc en plus d’avoir des personnages bizarrement sympas/attachants/cheloux, on se retrouve impliqué dans cette affaire de meurtre et à découvrir sa progression et résolution qui n’est pas des plus banales, car ce meurtre cache quelques choses de plus gros évidement (enfin sans le faire exprès… quoi que… bref…). Je me suis donc laissé prendre au jeu avec plaisir, d’autant plus que ce roman recèle de références musicales, ce qui n’est pas déplaisant.

En conclusion, c’est un roman que j’ai apprécié de suivre, bien que totalement barré-bancale (c’est sensé être les enquête de Dirk, sauf que j’ai l’impression que c’est Richard le vrai personnage principal ; sans parler du côté “ça part dans tous les sens” : Policier, Fantastique, SF) à la fois dans le scénario qu’à travers ses personnages loufoques et attachants. Référence musicales et humours sont présents pour mon plus grand bonheur. Un bon moment de lecture, mais pas inoubliable non plus.

Reply