Trempe ton pain dans la soupe de San-Antonio

couv61763171J’ai un pote, qui est fan de San-Antonio et il m’en parlait souvent. J’ai finalement franchi le cap en lisant Trempe ton pain dans la soupe de San-Antonio (du vrai nom Fréderic Dard) et je n’ai pas du tout aimé.

D’une part, je pense que j’aurais dû commencer avec le tout premier épisode, celui-ci étant le 173e, car je me demande si le personnage de San-Antonio n’était pas plus développé dans le(s) premier(s) épisode(s). Dans cet opus, je me retrouve avec un San-Antonio dont je ne sais rien, d’ailleurs un élément familial lui tombe dessus, et donc je n’ai pas du tout accroché au personnage. Mais en même temps, il a pondu tellement de San-Antonio, que je pensais que ça ne serait pas un problème de commencer en plein milieu. Aussi, ça me rappelle l’exemple avec la série de polar (différent, certes) d’Arnaldur Indridason, que j’ai pris en court de route et donc j’ai réussi à apprécier le personnage même si j’ai surement loupé une partie de sa caractérisation.

Donc, déjà, je n’ai pas spécialement apprécié le personnage principal. Ensuite, je n’ai rien contre l’utilisation de l’argot et je savais que c’était la marque de fabrique de l’auteur, sauf que je ne savais pas qu’il l’utilisait à fond les ballons, quasi toutes les phrases au point que j’en face une indigestion. Après, j’avoue, c’est son style à San-Antonio, ça correspond au personnage principal et donc, il faut aimer le genre. Perso, ce trop d’argot ne m’a pas du tout plus.

Du coup, j’ai zappé l’enquête, car « déstabilisé » par tant d’argot, qui ne met pas familier et les personnages ne m’ont pas parus si intéressants.

Ceci dit, je ne ferme pas la porte à San-Antonio et je retenterai un de ses polars, mais en commençant par le premier de la série. Aussi, je ne dis pas, je suis peut être passé à côté de quelque chose, car je l’ai lu alors que j’étais très fatiguée. Sinon, dans le même genre, je préfère largement les polars de Charly Green.

1 Comment

  1. Reply

    Ah dommage 🙁
    Un prochain peut être 🙂

Reply