Silo, tome 1 de Hugh Howey

couv58314497Je viens de lire le tome 1 de Silo de Hugh Howey suite à la suggestion de Nathalie, malheureusement, dans l’ensemble, je me suis ennuyée durant cette longue lecture.

Synopsis
Dans un futur postapocalyptique indéterminé, quelques milliers de survivants ont établi une société dans un silo souterrain de 144 étages. Les règles de vie sont strictes. Pour avoir le droit de faire un enfant, les couples doivent s’inscrire à une loterie. Mais les tickets de naissance des uns ne sont redistribués qu’en fonction de la mort des autres.
Les citoyens qui enfreignent la loi sont envoyés en dehors du silo pour y trouver la mort au contact d’un air toxique. Ces condamnés doivent, avant de mourir, nettoyer à l’aide d’un chiffon de laine les capteurs qui retransmettent des images de mauvaise qualité du monde extérieur sur un grand écran, à l’intérieur du silo.
Ces images rappellent aux survivants que ce monde est assassin.
Mais certains commencent à penser que les dirigeants de cette société enfouie mentent sur ce qui se passe réellement dehors et doutent des raisons qui ont conduit ce monde à la ruine.

Le roman est divisé en plusieurs parties car à la base c’était une nouvelle auto-publiée, qui a eu un franc succès au point où l’auteur en a écrit la suite pour regrouper 5 épisodes dans ce roman. Ce procédé ne me dérange pas, ainsi que le fait d’avoir les deux premières parties indépendantes et les trois dernières centrées sur un personnage (celui de Juliette). Ca me rappelle un peu le cycle de Fondation ou des Robots d’Isaac Asimov dont les premiers tomes sont des nouvelles et les derniers tournent autour des mêmes protagonistes. Dans ce cas, je trouve que ça donne une dimension générale plus profonde à l’aspect dystopique du Silo. On voit que tous sont soumis aux mêmes règles.

Par contre, ce qui m’a embêtée c’est l’impression que l’auteur a tout mis dans le premier épisode, qui est vraiment excellent, bâclant tout le reste à la va vite. Du coup sur 600 pages, seules les premières dizaines de pages, correspondant à la nouvelle initialement publiée, m’ont paru travaillée, intéressantes, trépidantes, palpitantes, émotionnellement intéressant et surtout elles sont pleines de questions qui donnent envie de lire la suite. J’ai réussi, en peu de page, à m’accrochée aux personnages, au récit et à l’univers de cette nouvelle, même si certaine information me laisse dubitative. Un exemple, je trouve ça pas du tout crédible qu’en plusieurs dizaines d’années, pas un seul condamné n’ait pas nettoyé la lentille. Evidemment, il y a quelques infos à ce sujet plus tard dans le roman, mais ça n’enlève en rien, que sur toute la ribambelle de condamné, un seul n’est pas dit « fuck ta lentille, je me casse » et l’a vraiment fait. Enfin bon, la première nouvelle m’avait suffisamment captivée pour mettre ça de côté.

Le problème c’est la suite. La suite m’a ennuyée ferme. Certains passages sont certes intéressants et m’ont captivée, mais dans l’ensemble, j’ai trouvé le reste du roman longuet et ennuyeux. J’ai l’impression que l’auteur moulinait pour faire avancer son roman (mouliner pour mouliner/brasser dans le vent pour pas grand chose, en plus de perdre de l’énergie pour rien). J’ai trouvé ce roman en dent de scie, alternant des passages intéressants (et je parle aussi des passages sans actions) entrecoupés de long passages ennuyeux. Du coup, d’une part, ça m’a terriblement déçue et d’autre part, j’ai commencé à entrevoir les défauts du Silo qui, comme le reste m’ennuyée, n’ont pas réussi à être compensé par le reste du roman. Parmi ces défauts pas un mot sur les problèmes sanitaires, vu qu’un virus ou une bactérie pathogène peut décimer toute un étage du Silo. Pas d’informations (autres qu’une demi phrase flou lorsqu’il y en a une) sur les problèmes de constructions du Silo, d’éboulement extérieurs, d’affaissements du sol (surtout que l’on apprend que la construction s’est faite sous une nappe phréatique (true story ! Oo), de problème de géothermie etc. Comme dit pour les deux derniers ont a vaguement une phrase du type « système de refroidissement » concernant la géothermie, et une autre demi phrase très vague pour le coup du « construit sous la nappe phréatique » et ça, ça fait vraiment rire. J’ai retrouvé le passage de la nappe phréatique. Certes, il y a une explication avec l’histoire de pompe à eau, mais c’est encore une fois je ne trouve pas ça crédible, du moins suffisant, dans un système de Silo placé sous une nappe phréatique. L’eau s’infiltre partout, fragilise l’ensemble et j’ose pas imaginer les choses lors d’averses. “Elle aurait dû s’en douter, qu’il y avait eu une inondation. L’eau s’infiltrait sans cesse dans son propre silo, c’était le risque quand on vivait sous la nappe phréatique. Sans électricité pour alimenter les pompes, le niveau de l’eau ne pouvait que monter.

Tout ce manque de réalisme relatif au Silo (pour moi une dystopie est censé représenter un certain réalisme pour justement anticiper/mettre en garde/annoncer des événements et problèmes possibles liés à l’établissement d’une dystopie justement) participe à mon sentiment négatif et déception du livre qui est accru avec l’ennuie général qu’il me procure, des personnages que je trouve fades (hors première nouvelle) et un rythme/développement de l’histoire laborieux. C’est dommage, car ça commençait super bien et même en milieu de roman certaines thématiques sont intéressantes et bien développées comme la présence de religion, la gestion des naissances par rapport à la mortalité, l’idée de punir à mort toutes pensées non tolérable/toléré et évidement l’aspect complot « on ne nous dit pas tout ». Dommage. En tout cas, je n’ai pas spécialement l’intention, ni l’envie, de lire la suite.

5 Comments

  1. Reply

    J’ai pensé comme toi au début, la première partie est géniale et du coup la suite manque de rythme.

    J’ai mis un peu de temps à finir ce livre mais après l’avoir digéré je l’ai bien aimé, et la suite également. =)

    Il me reste la dernière partie à lire !

    • Reply

      Il est bien le préquel ? Il explique et donne beaucoup d’information sur le Silo ? Du coup, pourquoi pas tenter le tome 2 s’il est intéressant.

  2. Reply

    J’ai ce premier tome dans ma pal et j’ai hâte de l’en sortir depuis le temps 🙂

    • Reply

      Il plait à beaucoup de monde, car il a des qualités et peut être qu’il te plaira énormément aussi. J’ai hâte de lire ton avis.

  3. Reply

    Si c’est des explications que tu cherches, alors oui il y en a. Maintenant sans lire le 3 tu risques de rester sur ta faim, je me souviens avoir été encore un p’tit peu dans le flou à la fin de ma lecture du 2. Mais les éclaircissements sont tout de même là. Il faut que je finisse cette trilogie !

Reply