Sérum, saison 1, tome 1 de Henri Loevenbruck & Fabrice Mazza

couv7371696Je ne suis vraiment pas fanas des feuilletons littéraires. D’ailleurs en fonction de comment c’est coupé, ça peut carrément donner une mauvaise image à la série, si par exemple un épisode est vide, alors qu’il aurait passé inaperçu dans le roman entier. Aussi il y a un souci d’argent qui se cache derrière, car il faut acheter tous les épisodes (6e l’épisode! Aïe!) et au final ça peut revenir cher, bien plus cher qu’un livre complet (à même équivalence de page par exemple). D’ailleurs l’intégral de la saison 1 est dispo pour 15e. A vous de faire les comptes entre 6 épisodes à 6 euros et l’intégrale à 15e, autant attendre l’intégrale donc.

Bref, ceci dit, j’ai tout de même envie de retenter l’aventure du roman feuilleton, des fois que j’apprécie ou que je me suis trompée sur mon opinion.

J’ai sont commencé le premier épisode, de la première saison de Sérum (série en 6 épisodes) de Henri Loevenbruck & Fabrice Mazza.

J’ai trouvé cet embryon d’histoire plutôt prenante. Je dis embryon car c’est l’épisode 1, qui s’arrête quand enfin il se passe quelque chose et pas des moindres. On a donc bien une histoire entrecoupée en 6 parties et évident dans le moment ultime tel une coupure publicitaire.
Donc je disais, que je trouve le début plutôt prenant. L’amnésie du personnage principal, Emily, suscite tellement de question tant à la police (personnage principal dont j’ai oublié le nom), qu’au docteur psychiatre Draken, qu’il me paraît difficile de ne pas vouloir en savoir plus sur cette affaire.
Après, j’ai eu l’impression que l’ensemble s’écoule de manière classique avec des personnages tout aussi classique. La policière mono-parentale qui n’accorde pas assez de temps à son fils parce que son job lui demande beaucoup de temps, le psychiatre au sens de l’humour et plutôt sympathique bien qu’il cache une méthode d’examen dont on ne sait rien dans cet épisode. On a donc deux personnages que je trouve classique, je ne les trouve pas fade non plus et je suis ok de me retrouver à côté d’eux durant la lecture. Mais je n’ai pas d’attache particulière à l’un d’eux. C’est peut être un manque de caractérisation des personnages ? Ou un manque de charisme sans être non plus des huîtres ? Je ne sais pas, pour moi, ils sont ok et s’ils devaient être échangés par d’autres, ce serait tout aussi ok.

Enfin le style de l’auteur permet une lecture rapide, d’ailleurs le livre fait environ 180 pages. Donc le cumul des deux fait qu’on le lit facilement d’une traite.

Au final, j’ai envie d’en savoir plus sur le scenario et l’histoire qui se cache derrière l’amnésie d’Emily. Mais c’est le seul fil qui m’attache à cette série, car je trouve que le background des personnages principaux mériterait à être approfondi pour vraiment m’immerger dans la lecture. Je vais lire l’épisode 2 avant de vraiment savoir si je vais continuer ou arrêter la série.

Sinon, en parlant d’immersion, en chaque fin de chapitre, il y a un lien vers de la musique pour accompagner la lecture. Je n’ai pas du tout testé ça, je n’ai même pas cliqué sur l’un de ses liens, car je n’avais pas envie de me couper dans ma lecture, qui plus est facile à lire. Je ne suis pas contre ce système, mais il faudrait qu’il soit incorporer directement à l’ebook et qu’il s’enclenche automatiquement (si on le chouette). Sinon ça coupe l’élan. D’ailleurs, je préfère de bonnes descriptions, plutôt qu’un roman peu descriptif mais possédant une bonne son.

6 Comments

  1. Reply

    J’ai bien aimé aussi, mais je suis d’accord sur la bande son… Elle est sympa mais cela me ralentissait dans ma lecture, et sur la dernière moitié du livre, je ne l’écoutais même plus…

    • Reply

      Je n’ai même pas cherché à l’écouter, c’est dire.

      • Reply

        ça ne m’étonne guère, peu de gens sont ouverts à ce genre de procédés. Mais comme il y a un effort de fait, j’essaie au moins de voir ce que ça donne ! 🙂

  2. Reply

    J’ai bien aimé aussi, mais je suis d’accord sur la bande son… Elle est sympa mais cela me ralentissait dans ma lecture, et sur la dernière moitié du livre, je ne l’écoutais même plus…

    • Reply

      Je n’ai même pas cherché à l’écouter, c’est dire.

      • Reply

        ça ne m’étonne guère, peu de gens sont ouverts à ce genre de procédés. Mais comme il y a un effort de fait, j’essaie au moins de voir ce que ça donne ! 🙂

Reply