Petit déjeuner avec Mick Jagger de Nathalie Kuperman

couv70761993Grâce à Livraddict et son partenariat avec les éditions POINTS, j’ai pu lire Petit déjeuner avec Mick Jagger de Nathalie Kuperman.

Je n’ai jamais été une grande fan des Rolling Stones (dont le chanteur est Mick Jagger), même s’il y a de très bonne chanson. Mais voila, un livre court de 100 pages, dont la premier de couverture représente une photo de Mick Jagger assis sur une sorte de canapé, et cette histoire de petit déjeuner, réelle ou fictive ?, m’ont intriguée.

J’ai donc commencé ce livre histoire de découvrir ce qui se trame derrière cette 4ème de couverture :

“Mick Jagger, sur le point de se réveiller, va rejoindre Nathalie dans la cuisine où elle l’attend. Cette scène, l’a-t-elle vraiment vécue ? Ou bien n’est-ce qu’une image inventée fixée à jamais dans son esprit ? Entre l’adolescente fantasque et l’écrivain qui tente de mettre de l’ordre dans son passé , il y a ce personnage clé, Mick Jagger, comme la pièce manquante d’un puzzle inlassablement recommencé.”

Pour être très honnête, j’en ai été très vite déçue. Ce livre, qui est un autoportrait, relate la vie d’une jeune fille, abusée sexuellement, amoureuse de Mick Jagger, dont sa mère passe le plus clair de son temps en hôpital psychiatrique suite à la rupture avec son mari qui est repartie vivre en Allemagne. Non, ce n’est pas le synopsis qui m’a déçu mais la façon dont c’est narré. Je vais y aller crument, j’avais l’impression de lire une fiction écrite par une fan de Justin Bieber (comme il en existe tant sur la toile). De plus, il y a plusieurs moments dans le livre, où soudainement apparait des flash-forward pour ensuite revenir à son enfance tout aussi brusquement. C’est assez déstabilisant et pas très agréables à la lecture pour être honnête. Je n’ai rien contre les flash-forward ou flash-back mais là façon dont ils sont fait dans ce livre, ce n’est pas très agréables à lire. Enfin, l’ensemble du livre est aussi composé de passage « vulgaire », disons plutôt avec des gros mots. Cela ne m’a pas dérangé en soit, que se soit la façon dont elle insulte le psychologue ou sa mère, mais voila lire « pipe, pipe, pipe, pipe, pipe » tous les chapitres voir bien plus, ça devient agaçant.

En conclusion, je n’ai pas du tout aimé le livre et malgré ces 100 pages, j’ai eu énormément de mal à le lire et en plusieurs fois. Je l’ai trouvé bien trop redondant, en gros, on a compris que tu aimes Mick, que tu veux qu’il soit là etc., d’ailleurs tu l’attends et ce malgré ta très grande différence d’âge, on a aussi compris que tu sais ce que c’est qu’une pipe. Voila, ce livre tourne bien trop en rond. Je trouve que du coup, il frôle le personnage, l’enfant qu’est Nathalie dans ce livre. J’aurais vraiment aimer entrer dans ce personnage et le comprendre, mais le livre et la façon dont l’histoire est narrée , l’aspect groupie qui ressort beaucoup trop au détriment du reste, me donne la sensation qu’il y a une barrière infranchissable établie qui empêche d’entrer dans le personnage rendant le tout très superficiel.

2 Comments

  1. Reply

    merci pour ton com. sur mon blog. Je l’avais lu il y a quelques mois, et il ne ma guère marqué. Hormis le fait que je l’avais trouvé indigeste.

    • Reply

      De rien, et bien on est au moins deux à l’avoir trouvé indigeste.

Reply