Orcs, tome 2 : La légion du tonnerre de Stan Nicholls

couv54418931J’ai lu la suite de la saga Orcs de Stan Nicholls avec Orcs, tome 2 : La légion du tonnerre et je lui fais exactement les même reproches que pour le tome 1.

Synopsis
Mon nom est Stryke.
Longtemps, il fut synonyme de mort et de désolation. Fier d’être né orc, insensible à ceux qui me traitaient de boucher, j’ai mené mes guerriers à la victoire, portant haut la bannière de Jennesta lors des guerres qui déchirèrent Maras-Dentia. Et j’ai tué trop d’humains pour me souvenir de tous !
Aujourd’hui, je sais qu’il y a une autre voie. Un lieu où les orcs, les elfes, les nains et même les humains peuvent vivre en paix. En rêve, j’ai vu un monde harmonieux où tous nos enfants grandiront en sécurité.
Ce songe doit devenir réalité ! Poursuivi par les sbires de Jennesta, traqué par des chasseurs de primes, maudit par toutes les races, je vaincrai quand même. Sinon, la guerre qui éclatera nous balayera tous !
Ecoutez-moi ! Dans la tourmente à venir, il faudra être avec moi ou contre moi. Et que mes adversaires tremblent, car la pitié est un luxe que je ne pourrai plus me permettre !

Du coup, mon avis va être court. Ce tome 2, comme le tome 1, se lit bien et il y a action. C’est un page turner plutôt efficace. Même si je n’ai pas lu le roman d’une traite, ça se lit vite et c’est agréable à lire. Malheureusement, ce roman est banalement chiant. Je n’ai rien contre le manque d’originalité, tant que l’ensemble est bon. Mais ici c’est si banal, si prévisible, si…. si chiant… en plus, comme pour le tome 1, j’ai toujours pas l’impression d’être en compagnie d’Orcs, ça pourrait être de vieilles tortues, que je ne ferais pas la différence. D’ailleurs, je trouve les personnages pas assez (pas du tout) travaillés.

Concernant le scénario, ça avance trop lentement et surtout de manière trop platonique. Seul un évènement est sort du lot (bien que banal) : « qui est ce type bizarre et quel est son rôle ? ». C’est le seul élément qui me donne envie de continuer (enfin, heureusement que ça se lit bien, sinon je ne continuerais pas) histoire de boucler cette trilogie. Enfin, le roman a été coupé en trilogie avec une fin totalement abrupte, limite, l’éditeur a coupé le tome en plein milieu de la phrase/discussion.

En conclusion, ce ne pas terrible mais ça se lit bien.

Reply