Nouvelles Peaux : Autres histoires extraordinaires de Collectif

couv26369164Grâce à Livraddict et aux partenariats avec les éditions Luciférines, j’ai pu lire le recueil de nouvelle Nouvelles Peaux: Autres histoires extraordinaires, écris par plusieurs auteurs (1 auteur par nouvelle et il y en a 10 en tout). Le recueil est inspiré par Edgar Allan Poe et ses œuvres.

Synopsis
Et si tout devait recommencer ? Un meurtrier reçoit des sms d’outre-tombe, la mort s’invite en combinaison vinyle à une soirée lubrique, des momies philosophent sur les tombes, une fille muette hante une école abandonnée… Alors que le monde moderne pensait être débarrassé des hantises du XIXe siècle, d’étranges phénomènes perturbent à nouveau les quotidiens. Un homme prétend invoquer la peste, des étudiants en médecine mènent des expériences sur le magnétisme, un téléphone ne veut plus s’arrêter de sonner, …
Du Chat noir au Corbeau, dix auteurs réinterprètent à leur façon les Histoires extraordinaires et autres nouvelles tirées de l’œuvre du maître du fantastique, Edgar Allan Poe. Il faudra affronter le surnaturel, l’invraisemblable et la folie, perdre tous ses repères, pour arriver au bout de l’horreur.

Je ressors de cette lecture avec un avis mitigé, j’apprécie les nouvelles, j’adore le fantastique et je ne connais pas des masses Poe. Que ce soit la première ou dernière couverture de ce recueil m’a donnée envie. Au final, certaines nouvelles m’ont ennuyée et d’autres, au contraire, m’ont intéressé mais quasi à chaque fois, il manquait vraiment quelques choses pour me happer dans le texte.

Je vais juste parler de celles que j’ai plus ou moins aimées en commençant par Insomniaque de Jean-Pierre Favard. La nouvelle insomniaque m’a captivée, jusqu’au milieu, j’étais intrigué par cet homme et ses insomnies. Malheureusement, j’ai trouvé que la nouvelle s’est, ensuite, effondrée comme un soufflé.

SMS de Jean-Charles Flamion possède une fin vraiment bien trouvé. J’ai vraiment adoré cette fin, par contre, je n’ai pas aimé les personnages de cette nouvelle, ni le contexte.

Le masque de la mort lente de Morgane Caussarieu est une nouvelle que j’ai apprécié dans son ensemble, j’aime bien le crûment parlé, les descriptions et l’histoire. Je m’attendais à la fin, ce qui n’est pas un problème dans cette nouvelle, car, je voulais savoir comme l’auteur allait amener cette fin. Malheureusement, ça vient comme ça pouf de nulle part et donc ça m’a frustrée de voir l’ensemble si bien déployé et décrit pour finir avec un « pouf comme ça de nulle part ».

J’ai trouvé la fin de La valise de Pierre Bruhler très bancal alors que c’était plutôt bien partie. Enfin, je trouve la fin vraiment bien vu, mais mal amenée car j’ai l’impression qu’il manque une page, un paragraphe, un quelque chose qui fait que l’ensemble ne devient pas soudainement un « euh Ok Oo ».

J’ai bien aimé Ils iront tous à la morgue de Unity Eiden. J’ai aimé découvrir ce personnage aux élucubrations bizarres que ce soit à travers son entretient avec la psychiatre ou via les notes de son journal intime, sans parler de la fin, qui est bien amenée.

Reply