Millénium, tome 4 : Ce qui ne me tue pas de David Lagercrantz

couv18120684Avertissement: je ne veux pas entrer dans la polémique qui tourne autour de ce tome 4 de la saga Millénium. Ici, j’apporte mon avis au roman en lui-même. Comme ça reprend l’univers et les personnages principaux, je vais forcément donner un point de comparaison par rapport à la trilogie de départ.

J’avais énormément adoré la trilogie Millénium de Stieg Larsson (avis: tome 1, tome 2 et tome 3), donc forcément, j’ai eu un peu peur en me lançant dans ce tome 4 : Ce qui ne me tue pas de David Lagercrantz. Finalement, j’en ressors très mitigé. C’est une lecture qui se lit bien, l’ambiance et les personnages principaux (Lisbeth et Mikaël) sont reconnaissables, mais le scénario est banalement prévisible au point d’être platonique.

Synopsis
Quand Mikael Blomkvist reçoit un appel d’un chercheur de pointe dans le domaine de l’intelligence artificielle qui affirme détenir des informations sensibles sur les services de renseignement américains, il se dit qu’il tient le scoop qu’il attendait pour relancer la revue Millénium et sa carrière. Au même moment, une hackeuse de génie tente de pénétrer les serveurs de la NSA…
Dix ans après la publication en Suède du premier volume, la saga Millénium continue.

J’ai trouvé que David Lagercrantz a réussi à reprendre l’univers Millenium. Je n’ai pas été dépaysé, j’ai reconnu les personnages et leurs personnalités. Ainsi qu’une histoire complexe impliquant différents niveaux de la société (personnages « lambdas », organisations « mafieuses », organisations gouvernementales, groupuscule d’hackers) et chacun joue un rôle dans le dessin que l’auteur a créé.

Le problème que j’ai avec ce roman est le scénario cliché (le coup de l’autiste asperger….) mais surtout très prévisible et finalement banal au possible avec une histoire de NSA, d’hacker et d’intelligence artificiel. Pourtant ce sont des thèmes vraiment intéressants, mais je trouve qu’ils sont abordés avec fadeur (un goût de déjà-vu mélangé à du cliché). J’ai été uniquement surprise par le retour d’un personnage. Le reste est plutôt prévisible soit avec une grande longueur d’avance, soit en ayant toujours quelques pages d’avances. Donc forcément, ça manque de surprise et pour un roman policier, je trouve ça dommage. J’ai vraiment l’impression que l’auteur ne maitrise pas du tout l’effet de surprise et qu’il masque ça en switchant de pré-climax en pré-climax. Chaque fois qu’un évènement devient intéressant et va dévoiler quelques choses (que généralement on a déjà deviné !), l’auteur saute vers un autre personnage pour à nouveau nous mener jusqu’au moment importante pour resauter sur un autre personne ou revenir au premier afin de dévoiler l’information importante et continuer jusqu’à un pré-climax et faire un bond à nouveau, et ainsi de suite.

Du coup, niveau roman policier, je trouvais Stieg Larsson bien plus efficace, haletant et prenant. Dans le cas de ce tome 4 de la saga Millenium : Ce qui ne me tue pas de David Lagercrantz, on a toujours une longueur d’avance et le scénario est un mélange de déjà-vu-cliché (aussi il ne pique pas la société Suédoise comme le faisait Stieg Larsson). Par contre, on retrouve les personnages et « l’ambiance » de Millenium et ça se lit bien.

P.s.: Bon, sinon, la partie d’explication sur le cerveau et l’autisme…. Pfiuu… Alors peut être qu’un taux élevé de testostérone durant la gestation pourrait être impliqué dans l’autisme, mais ce n’est pas causale (ce que laisse entendre l’auteur). Entre les facteurs génétiques et hormonaux, personne n’en sait rien finalement. Le fait que l’auteur soit aussi catégorique m’a gênée. Aussi, il sous-entend une idée reçue entièrement fausse avec le fameux cerveau droit vs cerveau gauche, l’un supposé rationnel (mathématique), l’autre abstrait (art), ce qui est totalement faux. Enfin bref… n’y connaissant rien en intelligence informatique et sécurité, je me demande s’il se plante aussi de ce côté-là ?

4 Comments

  1. Reply

    Je suis contente de trouver un premier avis sur ce tome 4.

    Pareil que toi, Millénium ayant été une saga coup de coeur dans me vie, quand j’ai vu que ce tome 4 sortait j’ai eu assez peur.

    Je trouvais déjà de base assez étrange de reprendre l’histoire de quelqu’un et de la publier .. mais ça c’est une autre histoire.

    Ton avis ne me rassure du coup pas du tout et je ne pense pas lire ce tome … Je vais me contenter des trois premiers pour garder le coup de coeur intact 😉

    • Mortuum Reply

      Après loin de moi l’idée de prétendre que mon avis sera le même que le tiens. Donc il vaut mieux se faire son avis soit même. Mais en effet, je pense que l’on peut largement se contenter des trois premiers et que ce tome 4 est totalement passable (surtout s’il on aime les polars).

  2. Reply

    Ah ben en relisant ton avis, j’ai eu envie de rire : on a pour une fois des avis tout à fait opposé ! J’ai trouvé l’intrigue originale avec des thèmes très actuels, le suspense bien géré (bien que oui, on voit un peu les ficelles, mais ça a marché pour moi), je n’ai rien deviné de ce qui allait se passer (quand machin était en danger, je ne savais jamais s’il allait mourir ou non ; quand truc débarque des USA, je n’avais aucune idée de ce qu’il avait l’intention de faire, etc). Par contre, je n’ai pas été du tout surprise du retour du personnage dont je crois que tu parles (son nom commence par C ?), et heureusement l’auteur n’en a pas fait tout un foin. En plus j’ai retrouvé toutes les petites manies stylistiques de la trilogie, les choses que j’aimais bien comme celles qui m’énervaient un peu, je trouve donc que c’est une suite cohérente et réussie. Bref, aucune déception pour moi. Comme quoi on ne peut pas toujours être d’accord 😀

    • Mortuum Reply

      Je n’ai pas tout deviné, mais javaus souvent quelques pages d’avance. Je ne sais plus son nom… La soeur. J’ai pas vu venir.
      On est au moins d’accord sur une chose, il reprend très bien l’esprit et les personnes de la Saga. Aussi il se lit vite. Pour le reste, on ne peut, en effet, pas toujours être d’accord 😉
      Ceci dit, si un tome 5 sort, je souhaiterais le lire.

Leave a Reply to Mortuum Cancel reply