Meurtre dans un jardin indien de Vikas Swarup

couv44067462Meurtre dans un jardin indien de Vikas Swarup est un livre policier dont j’ai été tellement happé par, que je n’ai pu le lâcher des mains.

Synopsis

Une aventure pleine de suspense et d’émotion au coeur de l’Inde d’aujourd’hui. Playboy millionnaire, l’ignoble Vivek ” Vicky ” Rai est tué lors de sa propre garden-party. Six convives sont suspectés : un bureaucrate possédé par l’esprit de Gandhi ; l’actrice la plus glamour de Bollywood, fan de Nietzsche ; un tout petit aborigène très doué pour l’effraction ; un gamin des rues voleur de portables au physique de jeune premier ; un Monsieur catastrophe texan sous protection judiciaire ; et le must du politicien corrompu, le propre père de la victime.

Des palaces de Delhi aux bidonvilles de Mehrauli, des repaires terroristes du Cachemire aux cabanes des îles Andaman, des berges du Gange aux tapis rouges des premières de Bombay, entre soif de justice, vengeances, manigances politiques, quête d’un totem perdu ou d’une fiancée par correspondance, tous les chemins semblent mener au jardin du crime. Mais qui a tué Vicky ?

Ce livre m’a plu pour plusieurs raisons.

D’abord il m’a apporté une vision de l’Inde que j’avais vaguement, comme le système des castes, les différentes religions qui se côtoient en Indien, où d’ailleurs, en fonction de la région, la langue parlé est différente (dont deux personnes vivants dans deux régions de l’Inde peuvent ne pas se comprendre et doivent se parler en Anglais), etc.

Ensuite, la structure du polar est originale et excellente.

1. Il y a d’abord le meurtre. On sait qui a été tué et où, ainsi qu’il y a 6 suspects.

2. On découvre les suspects, tous totalement différents. Il y a un bureaucrate qui va avoir une expérience assez bizarre. Il y a une sublime actrice extrême connue en Inde. Il y a un aborigène qui se rend en Inde pour récupérer un item volé appartement à son peuple. Il y a un voleur de téléphone. Il y a un politicien véreux et père de la victime. Enfin, il y a un américain du Texas, con et beauf, qui se retrouve en Inde dans le but de se marié avec une fille, qu’il a rencontré sur internet. Ils sont tous différents et ils ont tous un caractère différent, ce qui fait que j’ai pris plaisir à suivre chacune des histoires sans m’ennuyer.

3. On découvre les mobiles et histoires de chacun de ses suspects. On se rend compte qu’ils ont tous un mobile différent, chacun d’eux a une raison de tuer la victime.

4. On en vient aux preuves du meurtre, aux solutions et finalement aux aveux. J’ai trouvé que ces parties s’enchainé plus vite, c’est pourquoi je les ai regroupé, alors qu’ils font 3 chapitres différents (doté de sous chapitres comme pour les points précédents).

J’ai trouvé que c’était un whodunnit différent de ce que j’ai l’habitude de lire et je me suis prise au jeu et à la lecture de ce roman. Entre l’immersion en Inde, les différents personnages très bien caractérisés et leurs histoires sans parler de la solution. D’ailleurs, j’étais bien incapable de deviner qui était le meurtrier.

En plus d’être bien écrit (enfin, je trouve et lu en VF, l’original est en anglais) et agréable à lire, ce roman renferme quelques questions/morales, notamment sur la corruption, le pouvoir de l’argent, la méconnaissance et rejet des différences (je pense notamment à Eketi l’aborigène, son histoire et surtout la fin à son sujet), etc. appliqué à l’Inde, mais finalement, ce n’est pas bien différent du reste du monde et ces questionnements, on peut les appliquer dans un background européen sans soucis.

Enfin, ce roman m’a aussi faite ressentir plusieurs émotions différentes, entre la haine pour la victime (vous comprendrez en lisant) et la tristesse pour l’un (en fait deux personnes du coup) des suspects, en passant par l’hilarité avec le Téxan, beauf et naïf comme pas deux, qui se retrouve dans des situations bizarres dont il s’en sort par pur chance, sans parler de ses expressions ultra drôles ! Ce roman renferme un cocktail d’émotions!

Meurtre dans un jardin indien est un roman policier très riche et différent, il y a tout ce que j’aime dedans : l’enquête, l’immersion/découverte d’un pays/endroit/culture, des personnages charismatiques, et des questionnements intéressants. Il fait partie des meilleurs polars que j’ai lus.

Citation du livre : “Lui, il était constipé de la pensée et incontinent de la parole.

Reply