Une si longue nuit de Mary Higgins Clark

couv52936014Pour le challenge A la découverte de vos incontournables (bien qu’il manque de la SF et au moins du Asimov… m’enfin passons !), je me suis lancée dans un Mary Higgins Clark, histoire de découvrir cet auteur. J’ai lu Une si longue nuit. Honnêtement, qu’est-ce que c’est… nul, j’ai jamais lu un policier aussi fade et inintéressant. Je ne sais pas si je suis tombée sur son pire livre ou s’ils sont tous comme ça, mais punaise, je ne comprends pas son succès. J’ai failli abandonné plusieurs fois et pourtant le livre fait 250 pages, en tout cas j’ai du le lire en plusieurs fois.

Synopsis
Alors que New York illuminé s’apprête à fêter Noël, une femme abandonne son enfant devant une église, et disparaît dans la nuit. A l’intérieur, un petit malfrat attend le départ du dernier prêtre pour s’emparer d’un précieux objet du culte, jusqu’au moment où l’irruption de la police l’oblige à battre en retraite. Quant au bébé, personne ne saura qu’il était là… Il faudra le plus grand des hasards pour que Willy et Alvirah Meehan, détectives de choc, découvrent des années plus tard la trace de cette affaire rocambolesque. Une enquête mouvementée commence et, pour les innombrables lecteurs de La Nuit du renard (Grand Prix de littérature policière 1980), un de ces suspenses dont seule Mary Higgins Clark a le secret.

En fait on suit plusieurs histoires en même temps mais qui se regroupe avec un point commun, l’église, l’église où une mère a abandonné son enfant, où un voleur a volé un calice et dont l’une des paroissiennes a été bizarrement déshéritée. Au milieu de tout ça, deux détectives Willy et Alvirah Meehan mènent l’enquête.

Le problème de ce livre c’est que pour un policier, on n’aurait pas dit. L’enquête est ennuyeuse, n’avance pas, n’est pas intéressante etc. Je me suis dit tout le long « oui bon elle est où la vraie enquête, parce que là, ça devient chiant ». Ensuite l’histoire est ennuyeuse aussi, tout comme les personnages dont j’ai du mal a accrocher car je les trouve fade et sans intérêt. Tout est survolé, que ce soit l’investigation aux traits de caractère des personnages. Puis l’intrigue est comment dire… il n’y en a pas et surtout sans suspense et banale, dès le début on sait très bien comment ça va se finir! Ce livre n’a vraiment rien d’un policier intéressant, bien au contraire, il est de fadeur et insipidité !

3 Comments

  1. Reply

    Salut,
    ça m’aie arrivé une fois de lire Mary Higgins Clark le titre du livre est “Une seconde chance” policier aussi, je peux dire qu’après je n’ai jamais lu pour elle. Elle manque un peu d’imagination je trouve!

  2. Reply

    Bonjour !

    Si tu aimes le style de Mary Higgins Clark, je te recommande plûtot ses premiers comme “la clinique du docteur h” “nous n’irons plus au bois” ou son tout premier “la nuit du renard”.
    Je sais de quoi je parle, je suis une passionnée de lecture depuis toute petite et mes parents sont libraires 🙂


Reply