Rebecca Kean, tome 1 : Traquée de Cassandra O’Donnell

couv75341631Pour le challenge ABC 2012, je voulais retenter la bit-lit ou plutôt l’urban fantasy. Malgré une bonne première expérience avec le tome 1 de l’Executrice, j’avais encore ce petit préjugé : bit-lit = romance niaiseux (d’un côté les couvertures de livre n’aide pas non plus). Mais avec le livre Rebecca Kean, tome 1 : Traquée de Cassandra O’Donnell, je vais complètement laisser tomber mon a priori, car ce livre d’urban fantaisie est juste excellent. Je l’ai tellement dévoré, que l’ai lu en deux fois.

Dans ce livre, j’ai tout adoré. Le style est fluide, sympa et agréable. Ça se lit vite et bien. Les chapitres sont très bien découpés et construits. Hormis peut-être un (extrêmement court), chacun d’eux possède de l’action et un événement important (ou de compréhension) à la suite de l’histoire. Du coup, je ne me suis pas du tout ennuyée et comme un chapitre appelle le suivant, je n’ai pas réussi à m’arrêter de lire. Aussi, il y a une suite à ce tome, mais la fin reste une vraie fin, je veux dire par là, que pour ceux qui n’ont pas aimé ou autre, ils peuvent s’arrêter là, sans avoir le sentiment d’inachevé. Pour les autres, dont moi, les événements annoncés et la galère qu’attend Rebecca, nous appelle fortement à lire le tome 2.

En parlant de galère et événements, l’histoire de livre est vraiment sympa avec une base qu’on retrouve partout et des éléments originaux (je ne veux pas spoile). Rebecca Kean, mère d’une petit fille et sorcière très puissante au passé lourd qu’elle cache même à sa meilleur amie, une loup-garou et il y a de quoi. Elle ne cesse de déménager pour ce cacher et vivre dans l’anonymat des êtres surnaturelle (vampire, sorcière, muteur, loup-garou, démon). Nouvelle, dans une ville à fort taux d’être surnaturels dont Beth (son amie loup-garou) lui a trouvé une place de prof de français. Sauf qu’en chemin pour chez elle, elle va croiser le magister du district, un vampire extrêmement puissant qui dirige et gère les réunions avec les représentant de chaque espèces naturelles pour continuer à maintenir la paix fraîchement établie. Rebecca n’est pas une sorcière comme une autre. Aussi sous peine de divulguer aux autres qui elle est, elle accepte le marché de Raphael (le vampire), il ne dit rien, mais elle ne pourra pas refuser de l’aider s’il en a besoin. Quelques mois après, la communauté a un sérieux problème, il lui demande son aide pour découvrir qui est à l’origine des disparitions de certain des êtres surnaturels de la communauté.

Enquête qui ne sera pas de tout repos, remplie d’aventure et d’action, sans compter ses problèmes relationnelles du à son rang de sorcière et son passé. Sans compter sur son humour et son caractère, ainsi que ce des autres personnages, il y a de quoi ne pas s’ennuyer, rire des situations cocasses et se retrouver dans le feu de l’action. Aucun temps mort, pas de lenteur et pas de surplus sur les personnages secondaires ou qui pourrait ne pas être intéressant par la suite. Comme je l’ai dit plus haut, le style d’écriture est aggréable et en plus l’histoire s’enchaîne de manière logique et l’intrigue est présente et bien ficelée. Certain personnages principaux sont progressivement détaillés au fils du livre pour dévoiler peu à peu, la vie de Rebecca, sa fille qui est très spéciale, les différents codes des êtres surnaturels, le pourquoi de sa fuite, et la compréhension des rapports spéciaux qu’elle entretient avec Raphael, mais aussi un démon et un loup garou. D’ailleurs en parlant des personnages, la plus part sont intéressants et même attachants.

En conclusion, ce livre est vraiment génial. Je le conseille vraiment à ce qui, comme moi, ont des préjugés sur la Bit-Lit, et ne veulent pas lire du flanflan à dents pointus et à griffes. Evidemment, aussi à ce qui aime la bit-lit et l’urban fantaisie en général.

3 Comments


  1. Reply

    ce livre est vraiment génial, merci pour cet partage 😉

  2. Reply

    Cet article nous donne envie d’en savoir un peu plus sur ce livre que je ne connaissais absolument pas.

Reply