L’homme bicentenaire d’Isaac Asimov

couv46956287Me voilà encore avec du Asimov, mais j’aime trop ça. Cette fois ci, le recueil de nouvelles L’Homme Bicentenaire. Le recueil est composé de 12 nouvelles de différentes longueurs avec comme principale L’homme bicentenaire. Je dois avouer que j’adore les histoires d’Asimov, il y a toujours quelques choses à en tire en matière de réflexion. Bien sûre, il y a toujours des nouvelles que j’apprécie moins que d’autres, mais dans l’ensemble, je ne suis jamais déçue avec lui.

On retrouve des histoires de robots (leur place dans la société, le complexe de Frankenstein, les 3 lois de la robotique et leurs applications etc), mais pas seulement, quoi qu’il en soit, on reste plongé dans la Science-fiction au sens le plus noble du terme (pas sur que je puisse dire ça, m’enfin) où la science est toujours présente et impliquée dans la fiction en ayant toujours une part de réflexion sur la société/humanité/etc. D’ailleurs ses réflexions sont toujours d’actualités !

Je ne vais pas détailler chacune des nouvelles, mais il y en a toujours, qui marquent plus que d’autre, ceci dit, j’ai été emballé par toute.

Intuition féminine. Cette nouvelle est excellente pour son interrogation sur la place de la femme dans la société. Une citation vaut plus qu’un long discours et c’est d’ailleurs l’une des meilleures citations que j’ai pu lire :

« Vous, les hommes ! Quand vous vous trouvez face à une femme qui arrive à une conclusion correcte, vous ne pouvez pas accepter qu’elle vous soit égale ou supérieure en intelligence, alors vous inventez quelques choses que l’on appelle l’intuition féminine. »

Pour que tu t’y intéresses possède aussi un thème très intéressant qui est la régulation de l’écosystème (dont les humains) par les robots. On retrouve aussi ce thème dans la dernière nouvelle du recueil Les robots.

L’homme bicentenaire est la nouvelle la plus longue du recueil et surement la meilleure, qui aborde le thème de la personnalité et de ce que définie un être humain. On retrouve ces thèmes à travers Andrew, un robot, qui souhaite devenir et être reconnu comme un être humain. Cette nouvelle est vraiment très intéressante à suivre l’évolution et le cheminement d’Andrew ainsi que des autres (humains et robots) envers lui et envers eux même pour les humains.

“Marching in” reprend le temps des neurosciences avec cette fois ci un rapport à la musicothérapie et l’enregistrement des ondes cérébrales, est l’idée est vraiment bien trouvé.

Ici, je ne parle que de quatre nouvelles qui m’ont le plus marqué mais les autres valent aussi largement le coup d’être lu. Je ne suis donc pas du tout déçu par ce réveil !

Reply