Lézard de Banana Yoshimoto

couv1641381Je viens de lire Lézard de Banana Yoshimoto, car il me fallait un auteur dont le nom commence par la lettre Y pour le challenge ABC 2014. Ceci dit, je n’avais aucun a priori concernant cette lecture.

Synopsis
Banana Yoshimoto associe subtilement la culture traditionnelle à celle des valeurs modernes, dans une fiction sur le temps, le destin, les pouvoirs du rêve. Elle nous raconte comment ses personnages, jeunes filles et jeunes garçons citadins, sophistiqués et indépendants, parviennent à s’accepter.

« Elle nous raconte comment ses personnages, jeunes filles et jeunes garçons citadins, sophistiqués et indépendants, parviennent à s’accepter. » Voilà, c’est exactement ça sur 6 histoires différentes. C’est des bouts d’histoires, des bouts vies dont le personnage principal aborde aussi son passé pour comprendre le présent et parfois voir le futur. Sauf que c’est définitivement pas ma tasse de thé et, même plus que ça, ça m’ennuie profondément. Je n’arrive pas à entrer dans des histoires qui n’ont ni début ni fin, les « bouts de vie » non connectés entre eux me lassent totalement. Du coup, j’ai survolé le côté “tradition et modernité au Japon”, qui pourtant est bien présent dans ces histoires, là dessus, le synopsis n’est pas trompeur.

Je m’attendais à un roman de A à Z, ce n’est pas du tout ce que j’ai eu, au contraire, j’ai eu ce que je n’aime pas du tout, des nouvelles racontant des bouts d’histoires de gens, par ci par là. Dommage, la thématique du “moderne – tradition” du Japon est pourtant très présente. Avis au amateur du genre.

Reply