Lexicon de Max Barry

couv3749004J’ai gagné le Lexicon de Max Barry suite à un concours organisé sur Imaginelf. Le synopsis m’avait vraiment plu et maintenant que je l’ai fini, je sors déçue de cette lecture.

Synopsis
« Les mots peuvent tuer. Littéralement. »
Dans une école bien particulière de Virginie, les étudiants n’apprennent pas l’histoire, la géographie ou les mathématiques, mais comment persuader, en usant du langage pour manipuler les esprits. Les mots sont des armes. Les plus doués prennent le grade de « poète », et intègrent une organisation anonyme au but inconnu.
Emily Ruff est repérée par des agents dans les rues de San Francisco, et elle devient rapidement le prodige le plus talentueux de l’école. Jusqu’à son erreur fatale : elle tombe amoureuse.
Wil Parke est piégé par deux hommes dans les toilettes d’un aéroport. Ils l’accusent d’être la clé d’un secret qu’il ignore, doté d’un esprit qui résiste aux mots. Pourquoi s’intéressent-ils à lui, pourquoi les poètes le poursuivent-ils… et pourquoi ne se rappelle-t-il pas un accident qui a failli lui coûter la vie des années plus tôt ?

L’idée générale d’un mélange Thrillet et SF basé sur l’utilisation des mots comme manipulation est vraiment sympa (et pas si SF que ça lorsque l’on y songe un peu, bien que dans le roman, l’ensemble est romancé avec des noms de structure cérébrale lancée au pif). Tout comme l’altérnance des chapitres où l’on suit alternativement Emily et Will et ces chapitres sont entrecoupés de courtes réflexions ou informations sur les données, la manipulation des médias etc (en partie intéressante d’ailleurs).

Le problème, pour ma part, concerne tout le reste et surtout la narration qui est vraiment laborieuse. Ce n’est pas un problème de nous mettre dès le début dans un univers que l’on ne connait pas, comme c’est le cas du personnage de Will. Ça ne me dérange pas d’être perdue au début du roman tant que les pièces s’assemblent correctement ensuite. Ici, certes, ces pièces s’assemblent (on finit par comprendre la particularité de Will, celle de Emily, l’histoire etc) sauf que c’est tellement laborieux que la lecture en elle-même en devient fastidieuse.

Ok, le roman est rempli d’action mais la trame de l’histoire commence enfin vers la moitié du roman. Ok, l’idée des différentes timeline est intéressante, on finit par les comprendre, mais de même que pour le scénario c’est fait de manière laborieuse. Enfin, l’idée du personnage de Will est intéressante mais hormis le voir perdu et embarquer sans le vouloir dans une machination thrilleresque, on ne découvre, ni ne sait, rien d’autre de lui. Emily est plus détaillée et bien que j’eusse apprécié ce personnage en début de roman (à l’école), elle a fini par m’ennuyer profondément. Ceci s’ajoute à la narration laborieuse et fait que j’ai failli abandonner le roman à plusieurs reprises, finalement, j’aurai pu sans problème. Bref, une déception.

2 Comments

  1. Reply

    Je suis désolée de voir qu’il t’as déçue mais en même temps ça me rassure de trouver quelqu’un qui partage en partie ma déception. J’ai trouvé cette lecture quand même fun, globalement, mais je l’ai trouvée mal construite. 🙂

    • Mortuum Reply

      Tu n’as pas a être désolé 🙂

Reply