Les Cantos d’Hypérion, tome 2 : La Chute d’Hypérion partie 1 de Dan Simmons

couv63168243Après avoir lu et dans l’ensemble apprécié Hyperion (parti 1 et partie 2) de Dan Simmons, j’ai continué avec la partie 1 de La chute d’Hypérion, suite directe d’Hypérion, mais qui m’a moins emballée.

Synopsis
L’Hégémonie gouverne plus de trois cents mondes. Quant aux Extros, ils ont pris le large après l’Hégire. Reviendront-ils ? Un de leurs essaims, depuis trois cents ans, se rapproche d’Hypérion. Les habitants de cette planète ont fini par devenir nerveux ; ils réclament l’évacuation. Pour l’Hégémonie, le jeu n’en vaut pas la chandelle.
Mais sur la même planète, on annonce l’ouverture prochaine des Tombeaux du Temps. Le Techno-Centre n’arrive pas à produire des prévisions fiables à ce sujet. Alors l’Hégémonie agit : elle envoie sept pèlerins sur Hypérion.
Drôles de pèlerins ! Celui-ci n’arrive pas à se débarrasser d’un parasite de résurrection ; celui-là écrit un poème qui selon lui, infléchira le cours des événements ; Deux d’entre eux veulent tuer le gritche ; un autre hésite à lui sacrifier sa propre fille, qui naîtra dans trois jours. Et le dernier semble trahir tout le monde, ce qui étrangement ne trouble personne.
Bref, l’Hégémonie en fait le minimum ; qu’est-ce qui se cache là-dessous ?

On suit deux choses en même temps, d’une part les 7 pèlerins affrontant leur Gritche et d’autre part l’aspect politico-militaire de l’Hégémonie face aux Extros, avant l’ouverture des tombeaux du temps. En 300 pages, je ne me suis pas ennuyée, car entre les préoccupations de Meina Gladstone (présidente de l’Hégémonie) avec à ses côtés le cybride Johnny Keats 2, qui rêve des pèlerins et les 7 pèlerins survivants tant bien que mal dans la vallée des Tombeaux du Temps, il y a de quoi faire. Même si finalement, ce n’est pas rempli d’action. J’ai l’impression d’être dans un tome plus « posé » (enfin, “posé” est mal choisi car entre la guerre et ce qui arrive aux pèlerins, ce n’est pas vraiment posé) avec des discussions sur les choix et stratégies à prendre et qui, d’après la fin de cette partie, annonce quelques choses de ouf.

Donc en gros, ce tome possède de qualité indéniable, du contenu intéressant et ce n’est pas ennuyant, mais je n’ai tout de même pas été happée par ce roman. Ça ne m’a pas dérangée de le lire, je n’ai aucunement eu envie d’abandonner, mais en même temps, j’aurais pu poser le roman quelques semaines sans l’envie ultime de vite lire la suite. Seule la scène finale me donne envie de lire la suite au plus vite. Je suis donc mitigée sans être déçue, telle une chanson, en moitié d’album, moins entrainante sans être mauvaise non plus au point de passer directement à la suivante. Quoi qu’il en soit, j’ai envie de lire la suite.

Reply