Les Annales du Disque-Monde, tome 02 : Le Huitième Sortilège de Terry Pratchett

couv48293881J’avais eu l’occasion de lire quelques romans des annales du Disque-Monde (Mortimer, Le Faucheur, Accros du roc) de Terry Pratchett avec joie et plaisir, malheureusement, ça n’a pas été le cas du tome 2 : Le huitième sortilège qui m’a fait sortir quelques petits sourires mais ennuyée dans l’ensemble.

Synopsis
Octogénaire, borgne, chauve et édenté, Cohen le Barbare, le plus grand héros de tous les temps réussira-t-il à tirer Deuxfleurs et Rincevent des griffes de leurs poursuivants ? Question capitale, car le tissu même du temps et de l’espace est sur le point de passer dans l’essoreuse. Une étoile rouge menace de percuter le Disque-Monde et la survie de celui-ci est entre les mains du sorcier calamiteux : dans son esprit (très) brumeux se tapit en effet le… huitième sortilège ! La suite de l’épopée la plus démente de la Fantasy, avec, dans les seconds rôles, une distribution prestigieuse : le Bagage, l’In-Ocavo, Herrena la harpie, Kwartz le troll, Trymon l’enchanteur maléfique et, naturellement, la Mort…

J’ai adoré les personnages tels que Rincevent, Cohen le barbare, le bagage, la Mort etc. J’apprécie vraiment leurs loufoqueries, ceux sont des personnages haut en couleur et tellement attachants par leurs caractères/relations avec les autres ou styles de personnage. Il y a aussi des moments et situations drôles qui m’ont faite sourire, en plus de pique lancé sur la fantaisie/religion etc., sans parler de la fin toute mignonne. Mais dans l’ensemble, ce roman m’a ennuyée. Je ne sais pas si c’est le style de l’auteur à ses débuts d’annales du disque-monde ou la façon dont le scénario est abordé (pourtant l’idée n’est pas mauvaise) mais j’ai été contente d’en finir avec cette lecture où la magie n’a pas du tout opéré sur moi cette fois ci. Je relirai du Terry Pratchett et ses annales du Disque-Monde, c’est sûr, mais je vais passer le 1er et 3ème tome pour le moment et voir ce qui me tente plus loin dans cette saga.

Reply