L’écorcheur de Neal Asher

couv63655708J’ai tendance à lire que des vieux trucs SF, du moins d’avant le 21ème siècle. Du coup, je vais essayer de lire des trucs plus récents aussi et c’est le cas avec L’écorcheur de Neal Asher, qui me laisse un avis mitigé. J’aime son univers moins son style.

Synopsis
Sur Spatterjay, les humains évitent comme la peste le contact avec les océans qui recouvrent quasiment toute la planète. Ils grouillent de créatures affamées et renferment un virus terrifiant.
Pourtant, trois personnages téméraires que tout sépare partent pour une mission en pleine mer : Erlin, qui a découvert le secret de la planète ; Keech, un flic ressuscité après 700 ans pour retrouver un criminel ; et Janer, un humain qui communique avec les Guêpes, autre espèce terrestre intelligente. C’est le début d’un voyage sanglant et totalement fou à la rencontre de la pire entité de Spatterjay : l’Ecorcheur.

J’aime beaucoup l’univers que l’auteur a créé mélangeant montres aquatiques, virus et I.A.. Ce monde principalement aquatique a la faune et flore très hostiles infectés par in terrible virus qui les rend globalement immortels en plus d’avoir la force décuplé. Il en va de même pour les humains infectés par ce virus. Ce qui donne des virés en bateau en compagnie de pirate infecté, des histoires de buccins, lichens et autres joyeusetés marraines hostiles.

Ce n’est pas vraiment l’histoire en elle même qui m’a déplu. L’idée de voir débarquer sur cette planète hostile, 3 personnes différentes avec des buts différents mais qui mènent à l’écorcheur, est sympa. C’est plutôt le style de l’auteur qui ne m’a pas emballée et j’ai même trouve le roman brouillon. Aussi je n’ai pas trouvé les personnages très intéressants contrairement à l’univers du roman en lui même. Du coup, les deux cumulés ont fait que je me suis retrouvée très spectatrice voir même pas, je n’ai pas réussi à entrer dans l’histoire du roman. J’ai tout de même pris plaisir à découvrir l’univers que l’auteur a écrit et c’est divertissant.

Reply