Le Seigneur des Anneaux, tome 2 : Les Deux Tours de J.R.R. Tolkien

couv38047083Je continue dans ma lancée en terre du Milieu avec Les deux tours (tome 2 du Seigneur des anneaux) de J.R.R. Tolkien. Pour résumé, j’ai aimé toute la première partie du roman et pas du tout la deuxième.

J’ai apprécié voir l’évolution de l’ambiance entre le tome 1 et celui-ci. La noirceur s’abat vraiment dans ce tome 2 alors que le premier possédé encore de la verdure, des touches de poésies, des moments joyeux, ici, il n’est plus. Que ce soit dans les décors, les ennemis rencontrés ou les péripéties, on est clairement dans un univers désolé par le mal (ça se dit ?).

Durant la première moitié du roman, on suit Gandalf, Legolas, Gimli et Aragorn dans leurs quêtes et c’est cette partie que j’ai apprécié, car non seulement, il s’en passe des choses, des aventures et péripéties, les personnages évoluent (Gandalf le blanc, Gimli et Legolas encore plus amis, etc) mais en plus, elle n’est pas redondante comme peut l’être la seconde moitié du roman.

Dans cette dernière partie du roman, on suit Sam, Frodon et Gollum en route pour le Mordor. Le problème étant que d’une part, on peut résumer toute cette moitié de roman à : « j’ai froid, j’ai faim, je suis fatigué », passage à travers des marées, « j’ai froid, j’ai faim, je suis fatigué » « où est Gollum ? », passage avec escaliers, « j’ai froid, j’ai faim, je suis fatigué » « où est Gollum ? », passage avec escalier…  bref, vous aurez compris, les situations ne changent guère et c’est bien ça le problème. Aussi, on comprend que le pouvoir de l’anneau pèse à Frodon mais ce n’est pas très bien retranscrit, ça parle de lourdeur physique, de fatigue et c’est tout. Donc je suis d’accord avec un ami, qui me disait que cette partie de l’histoire est peut être mieux retranscrite en Film qu’en roman. Je suis d’accord avec ça. J’ai adoré le roman, sauf la 2ème moitié que j’ai trouvé mal exploitée, l’a rendant chiante à mort. J’ai commencé le 3ème et dernier tome.

Reply