Le sang des astres de Nathalie Henneberg

couv39137883Pour un challenge, j’ai lu Le sang des astres de Nathalie Henneberg, je ne connaissais pas du tout cet auteur et encore moins ce roman SF. D’ailleurs, je le considère plus comme fantasy/fantastique qu’SF. Cela n’empêche pas moins que ce roman est bizarre tout en étant sympa à lire.

Synopsis
Selon le professeur russe Agrest, il existerait, rien que dans notre Galaxie, cent cinquante mille planètes au moins, dont les conditions seraient analogues à celles de la Terre. Mais, naturellement, leur développement pourrait être différent.
Qu’arriverait-il si des astronautes terriens de l’an 2 700, tombaient en plein Moyen-Age sur une telle planète ?
Si tous les secrets de la Cabbale étaient réels ?
Si une comète était, simplement, une Salamandre ?
Et si, comme l’Ondine ou la Sirène des contes, cette fille du feu, ce « Sang des Astres » s’éprenait… d’un Cosmonaute errant ?
Seule, l’inépuisable richesse, la poésie imaginative de Nathalie Ch.-Henneberg peut oser tisser la toile — le piège d’un aussi merveilleux « opéra » de l’Espace et du Temps.

J’ai découvert la plume de Nathalie Henneberg grâce à ce roman et même si j’ai trouvé le livre bizarre, j’ai adoré le style d’Henneberg et la poésie qui s’en dégage. C’est très agréable à lire.

J’avoue que Le sang des astres est une expérience bizarre. J’ai été happé par le roman grâce aux descriptions très bien faites (sans en faire trop, ni trop lourd), j’ai trouvé le scénario prenant et les personnages intéressants et de l’action. Mais j’ai un côté inachevé qui me reste en tête, des questions et des « ça sort d’où » sans réponses qui me laissent perplexe.

L’idée de mêler des élémentaires purs (ou non) comme la fameuse Salamandre, un cosmonaute errant et une copie de la Terre mais à l’époque médiéval incluant croisés et guerre des religions de cette époque peut parait-être perturbant. Au départ, j’ai eu l’impression que l’auteur a tiré des mots clés d’un chapeau pour en faire une histoire : « astronaute », « période médiéval », « magie/entité élémentaire ». Finalement, j’ai été surprise que le scénario soit prenant et que l’univers détaillés soit happant. Dans l’ensemble, j’ai donc pris plaisir à lire ce roman. Je ne pense pas relire le roman (il y en a tellement à lire déjà), mais je pense qu’une relecture devrait s’imposer pour voir si j’ai zappé les réponses à mes questions où si elles sont bien en suspens.

Reply