Le sachet de bonbons de Guy Morant

couv2174174Grâce au partenariat Livraddict et l’auteur Guy Morant, j’ai pu lire le roman jeunesse Le sachet de bonbons. J’ai toujours peur avec les livres jeunesses. Pour faire simple, j’ai peur que l’auteur se fout de la gueule des jeunes en leur proposant un livre simpliste. Forte heureusement, ce n’est pas le cas ici.

Synopsis
Quel gourmand n’a jamais rêvé de posséder un sachet de bonbons qui se remplit tout seul chaque fois qu’on le vide ? C’est ce qui arrive à Gallien, qui aime les bonbons plus que tout au monde.
Mais une fois qu’il en a mangé jusqu’à se rendre malade, que faire de ceux qui restent ? C’est là que les ennuis commencent.
Gallien et sa famille vont comprendre à leur dépens que ces bonbons gratuits ne portent pas chance à ceux qui essaient d’en profiter.

INGRÉDIENTS : sucres raffinés, arômes naturels, gourmandise, humour, action & mystère

COMPOSITION NUTRITIONNELLE
24 813 574 bonbons fins en dix assortiments
10 insultes créatives ou gros mots
11 policiers d’une brigade spéciale
15 blessés, dont un évacué par les pompiers
2 voleurs
1 savant pas si fou
2 correctionneurs
1 famille réconciliée

Dans une famille possédant 4 enfants qui se chamaillent comme des enfants le font. Tout commence lorsque l’un des garçons a enfin le droit à ce qu’il désire le plus, un paquet de bonbon.

L’histoire, qui parait simple au départ va escalader en absurdité avec une fin SF, certes sortie de nulle part, mais au moins qui explique le côté fantastique, ce qui fait que j’ai apprécié cette fin. La boucle est bouclée.

Dans cette augmentation de l’absurde, il y a tout de même beaucoup du réaliste. Aussi, l’histoire est vraiment originale et ça fait plaisir de voir ça dans un livre jeunesse. D’autant plus que l’on découvrir des enfants plein de vie qui savent se faire la guerre comme la paix et surtout s’insulter de manière très fun (sans être grossier !).

Mon passage préféré étant l’arrivé des forces de l’ordre et la satire ou parodie qui découle de cette scène. L’auteur arrive à mettre de l’humour dans ce roman jeunesse.

Enfin, c’est un roman qui se lit vite, d’une traite et qui est agréable à lire. Après on pourra toujours pinailler sur certain cliché (les jumelles qui disent non aux bonbons pour surveiller leur ligne Oo), l’un des garçons qui ne peut jamais avoir ce qu’il veut (bonbons) alors que les autres filles et le derniers garçon ont ce qu’il souhaite (livre, etc.). Mais dans l’ensemble, le roman passe bien.

Je vais tout de même rectifier un erreur scientifique. A un moment donné, il y a un petit qui dit “les bonbons c’est que du sucre et 0 vitamine” et bien il a tord. Les bonbons jaunes/oranges possèdent de la vitamine B2 car, la vitamine B2 (ainsi que son précurseur) est utilisé comme colorant alimentaire jaune/orange.

Reply