Le Pigeon de Patrick Süskind

couv34246450Si j’ai lu Le Pigeon de Patrick Süskind, c’est d’une part parce que je souhaitais lire du Süskind, car je connais cet auteur de nom, sans savoir ce qu’il faisait. D’autre part, c’est parce que le titre entre dans deux challenges, que je fais.

Le pigeon, c’est une nouvelle de moins de 100 pages, qui donc devrait se lire vite, sur le thème de la phobie. Ayant aussi des phobies spécifiques (dont certains à la con), j’ai donc été touché par ce monsieur, sa peur devant le pigeon et ses réactions.

Je me suis reconnue dans ses réactions, ses façons d’éviter les phobies, etc. Ce n’est à aucun moment exagéré et c’est très réaliste. Évidemment, on peut changer le pigeon ou la scène du SDF par autres choses, le résultat pour certaines personnes en tout cas (dont moi), sera le même et ceux jusqu’à cette fin intéressante (sauf quelques parties / pensés / réactions du type, encore que, pour certain l’une des pensées importantes du personnage principal est réaliste). Ça m’est déjà arrivé, dans mon appartement, bon à défaut d’aller dormir ailleurs, je n’allais plus dans une pièce pendant quelques jours.

Ceci dit, si je n’avais pas de phobie spécifique avec le même genre de réaction, je pense que j’aurais vite abandonné cette nouvelle, car j’ai dû m’y reprendre à trois fois (alors que généralement, je lis 100 pages d’une traite), car l’ensemble reste tout de même ennuyant à mon avis. Ca, à beau, être une succession de réactions enchaîne, ce n’est pas trop palpitant. Intéressant pour son côté « expression comportementale de la phobie », mais c’est tout.

2 Comments

  1. Reply

    Merci pour ta participation au challenge.
    Pour ma part, j’ai lu un seul ouvrage de Süskind, La contrebasse, monologue théâtral d’une centaine de pages.

  2. Reply

    Merci pour cet article. je n’ai lu qu’un livre de cet auteur “Le parfum” que j’ai aimé moyennement. Celui ci me tente bien. 🙂

Reply