Le mystère du hareng saur de Jasper Fforde

couv72981675Alors que le tome 5 de la saga Thursday Next de Jasper Fforde m’avait plutôt déçue, la saga a repris des poils de la bête avec Le mystère du hareng saur, que j’ai surkiffé.

Synopsis
Dans le Monde des livres, la tension est à son comble entre le Roman Grivois et son voisin, la Littérature Féminine. Dernière chance d’éviter un conflit, les pourparlers de paix, auxquels Thursday doit participer. Or personne ne sait où elle est passée, et sans elle, les négociations courent à l’échec… Parallèlement, le commandant Red Herring confie à la Thursday de fiction, notoirement incompétente, le soin d’enquêter sur le naufrage de Meurtres sur le Hareng Saur, un roman qui s’est écrasé sur l’île de la Fiction. Elle s’aperçoit rapidement qu’il ne s’agit pas d’un accident, mais d’un attentat, et que la disparition de la vraie Thursday y serait associée… C’est ici que les ennuis commencent pour notre Thursday de fiction : poursuivie par les Hommes en Plaid, les gros bras au service du Conseil, malmenée par les personnages de son roman et par son dodo, elle ne peut compter que sur elle-même pour éviter une guerre fratricide et retrouver celle qu’elle admire tant…

J’ai adoré découvrir l’évolution de la Thursday de fiction. C’est comme lire une histoire de la saga mais avec un personnage totalement différent et aux caractères différents. C’était bien vu de la part de l’auteur de mettre la vraie Thursday de côté pour nous faire vivre une aventure palpitant auprès de celle de fiction. Elle est moins aventureuse et moins débrouillarde que la vrai Thursday, mais c’est ce aussi ce qui a de marrant, entre ses réactions, sa prise d’assurance progressive, son passage dans le monde réel etc.

Ensuite, il y a Sprockett, le majordome robot avec un sourcil pour exprimer les émotions. J’ai adoré ce personnage. Bon en même temps, j’adore les robots et évidement l’auteur a pris plaisir à mentionner, dans un contexte précis, les lois de la robotique décrites par Asimov. J’aime ce robot. Les descriptions de ses rêves sont poilantes, ses discussions sont poilantes, son comportement de robot est poilant et en plus, il n’a pas froid aux yeux (pour un robot). C’est clairement mon personnage préféré de la saga avec les Thursday. D’ailleurs, le duo Sprockett – Thursday de fiction fonctionne à merveille, j’aimerais bien les retrouver plus tard dans d’autres tomes !

Encore une fois, Jasper Fforde joue avec les livres et les références. D’ailleurs, j’ai l’impression d’en avoir comprises plus de ce tome que les précédents. C’est un vrai régal d’humour la partie qui mène au Roman Grivois. En plus de pointer les différents genres et leurs popularités (effet de mode ?), il pointe aussi l’auto-publication dont il se moque. C’est donc un tome très riche sur l’univers de la littérature et c’est rempli de référence (comme d’habitude).

En conclusion, le tome 6 : Le mystère du hareng saur de Jasper Fforde est mon tome préféré. Il est riche en références/rapport à la littérature, il est drôle à se tordre, le duo Thursday de fiction – Sprockett marche à merveille, c’est palpitant et c’est super chouette de suivre le duo dans leur enquête. Les personnages secondaires ne sont pas en reste niveau humour et personnalité, même s’ils sont peu présents. Le début est peut-être un peu lent à se mettre en place, mais c’est vraiment les premières dizaines de pages, ensuite ça roule d’enfer !

Reply