Le Cycle des robots, tome 2 : Un défilé de robots

couv8760103Toujours à fond dans mon grand amour d’Isaac Asimov, j’ai fini, il y a deux semaines, Un défilé de robots, le tome 2 du cycle des robots.

Un défilé de robots est un recueil de nouvelle mettant en scène des robots dans diverses situations. Tout comme Les robots, Isaac Asimov met à rude épreuve ses trois lois de la robotique, l’implication des robots dans la vie des Hommes, leurs intégrations et la peur qu’ils entraînent, etc.

8 nouvelles que j’ai appréciées de lire avec une préférence pour Victoire par inadvertance, Le correcteur et Risque.

Dans Victoire par inadvertance, j’ai apprécié l’idée de mettre en conflit une force extrêmement supérieure contre les terriens. Sauf que les apparences sont parfois trompeuse (toujours bien connaitre son adversaire) et qu’un simple oublie pour sauver l’humanité. Le tout étant très bien amené, j’ai vraiment dévoré cette nouvelle.

Dans le Correcteur, j’ai aimé l’idée qu’Asimov a eu de montrer que l’on peut se servir des robots (et des lois qu’ils respectent) afin d’en venir à ses fins. C’est subtilement mené afin de donner tout le sens à cette manipulation robot-lois.

Dans Risque, j’ai apprécié qu’Asimov mette en évidence le problème de programmation du robot. Chaque mots ont un sens bien précis et qu’en programmation/donnage d’ordre à un robot, il faut les choisis avec soin. D’ailleurs, je trouve la fin vraiment excellente avec les dires du Susan Calvin (la psychoroboticien, qui est revient souvent dans les nouvelles sur les robots) sur l’intelligence humaine et l’intelligence robotique.

Parmi les autres nouvelles, j’ai trouvé Lenny très touchante, tout comme Satisfaction garantie, qui met en relation l’être humain et le robot. Je n’ai pas parlé des autres nouvelles, qui m’ont moins marquée mais qui sont tout de même intéressante par les aspects qu’elles abordent, comme Assemblons-nous ou Le robot AL-76 perd la boussole. Première loi est humoristique, en tout cas au vu de l’improbabilité de la situation.

Bref, je ne me suis pas ennuyée durant cette lecture, bien au contraire, j’aime lire les histoires de robots d’Isaac Asimov. J’ai un peu de mal à séparer le premier tome de celui-ci, car je les enchaine donc pour moi c’est un grand recueil de nouvelles, pour le moment en tout cas.

Reply