Le Cycle de Fondation, II : Fondation et Empire d’Isaac Asimov

couv67427208J’avais adoré Fondation, jai donc enchaîné sur le tome 2 : Fondation et empire d’Isaac Asimov, qui cette fois ci, narre deux histoires, coupées en trois chapitres avec d’un côté un aspect géopolitique dans la partie Le général et de l’autre l’arrivé du mulet et de son bouffon dans Le mulet et Le clown.

La partie du Général est celle qui m’a le moins emballée. Pourtant j’avais apprécié l’aspect (géo)politique et tout ce que cela comporte (son lot de traîtrises, manigances, corruptions etc) dans le tome 1 : Fondation. Sauf qu’ici, ça ne m’a pas spécialement emballé. Ceci dit, c’est loin d’être médiocre.

Par contre, j’ai apprécié l’idée de mettre un obstacle dans les prédictions statistiques de Seldon via l’incarnation du Mulet, être mutant que personne ne connait vraiment mais qui chamboule l’histoire prédite par Seldon. Ça donne un petit air de « rien n’est écrit à l’avance » associé aux lois de probabilités et statistiques. Alors que tout le monde se demande qui est ce fameux mulet qui s’attaque à la Fondation et aux marchants indépendants, son clown se retrouve avec des membres de la Fondation, qui, sur Trantor, sont à la recherche d’informations capitales sur la psychohistoire et plus encore. Sauf que le bouffon du Mulet est assez mystérieux en plus d’être recherché par le mulet.

J’ai donc trouvé cette deuxième histoire plus intéressante et palpitante, d’autant plus que j’ai  compris cette histoire de mulet et de bouffon avant la fin. J’étais partie sur une idée fausse au départ, mais ça finit par sauter aux yeux. Seule la mutation du Mulet m’était inconnue. J’ai bien ce genre de situation où je devine un bout de la fin seulement. Par contre, la découverte finale donne envie de lire la suite et ça promet quelques choses d’assez énorme et intéressant. Je pense enchaîner directement avec le tome 3, tellement que j’ai hâte.

Par contre, j’avoue que je suis totalement passé à côté des autres personnages, autre que le mulet et son bouffon. J’ai totalement zappé les autres, ils auraient pu avoir des noms et sexes différents que ça ne m’aurait rien changée. Mais, bizarrement, ça ne me dérange pas du tout. J’avais eu le même sentiment dans Fondation, si je ne me trompe pas. Mais comme l’univers est bien développé en plus d’être intéressante, ce n’est pas bien grave de ne pas s’attarder sur des gens lambda face à l’immensité de l’univers.

Finalement, j’ai préféré Fondation à Fondation et empire, mais ça n’en reste pas moins une lecture que j’ai appréciée, intéressante, de qualité et dont la fin me donne envie de lire la suite.

6 Comments

  1. Reply

    C’est une série géniale, de la science-fiction magnifique ! Comme toi j’ai préféré le tome 1, mais celui-ci est quand même très bon.

    • Reply

      C’est vrai que ma chronique ne le reflet pas assez mais ce tome est excellent oui. Là, j’en suis à la moitié de Second empire est <3, il parle de neurophysiologie.... <3 encore plus lorsque l'on voit la date de publication Oo

  2. Reply

    C’est une série géniale, de la science-fiction magnifique ! Comme toi j’ai préféré le tome 1, mais celui-ci est quand même très bon.

    • Reply

      C’est vrai que ma chronique ne le reflet pas assez mais ce tome est excellent oui. Là, j’en suis à la moitié de Second empire est <3, il parle de neurophysiologie.... <3 encore plus lorsque l'on voit la date de publication Oo



Reply