La trilogie Morgenstern, tome 1 : Le quadrille des assassins

couv12202951J’apprécie beaucoup l’auteur Hervé Jubert dont j’ai lu les deux premiers tomes de la trilogie Blanche Paichain (tome 1 et tome 2). Si j’aime bien cet auteur, c’est à la fois pour son univers steampunk (et l’humour qui va avec), ses histoires, ses personnages charismatiques / forts en personnalités et son style au vocabulaire riche.

Dans la quadrille des assassins, le premier tome de la trilogie Morgenstern, j’ai retrouvé tout ce que j’aimais dans ses romans.

Synopsis
Qu’est-ce qu’il se passe quand la culture cyberpunk rencontre le monde du XIXe siècle ? Le steampunk ! Dans Le Quadrille des assassins, roman de cette même inspiration, l’auteur Hervé Jubert invite le lecteur à suivre l’enquête de la sorcière Roberta Morgenstein, partie sur les traces d’un meurtre mystérieux, au coeur d’un Londres virtuel du XIXe. Un sacré voyage dans le temps et dans l’espace à travers un roman piquant et haletant.

L’auteur nous fait voyager sur les traces de quatre meurtriers à travers des villes historiques reconstituées par le compte Palladio. Ces meurtriers sont liés et ont un point commun que l’on va découvrir au fur et à mesure que le duo Roberta Morgenstein et Clément Martineau (tous deux charismatiques, drôles et surprenants) mènent l’enquête dans ces différentes époques reconstituées. On en découvre aussi sur Roberta et les sorcières ainsi que sur Clément, qui dû haut de son « je connais toutes la théorie par cœur » cache quelques cartes sont sa manche.

Comme avec la trilogie Blanche, l’univers steampunk et son humour sont de la partie pour notre plus grand bonheur. D’ailleurs, j’adore Roberta et son caractère. Hervé Jubert semble aimer mettre des femmes intéressantes et intelligentes dans ses romans, ce qui me plait énormément. On ajoute à ça le style comme dit plus haut et l’aspect historique prenant pour compléter les bons points de ce roman.

Il y a quelques raccourcis (je trouve qu’elle annonce bien trop vite son statut de sorcière à Clément, mais pourquoi pas), qui ne sont pas gênants et c’est palpitant tout le long de la lecture avec une fin que j’ai trouvé vraiment prenante et elle boucle l’histoire tout en laissant une petite part de mystère (dont certains personnages discutent à la fin). J’ai d’ailleurs hâte de lire la suite.

Reply