La tentation de la pseudo-réciproque de Kylie Ravera

couv29913624La tentation de la pseudo-réciproque de Kylie Ravera (astuce : dans le roman, prononcé l’un des noms de personne à haute voix) est le premier tome d’un polar humoristique bien sympa.

Voici le synopsys :
Peter Agor en est persuadé, élève en Classe Préparatoire aux Grandes Ecoles Scientifiques, à la base, est une activité à plein temps. Surtout dans un grand lycée prestigieux de la capitale qui a pour but avoué de former les élites de la Nation. Surtout quand le prof de math, qui a sur ses élèves un droit de vie ou de mort, a décidé qu’il avait une dent contre vous. Surtout quand on a l’impression d’avoir à la place du cerveau un marshmallow moisi. Alors, quand l’occasion se présente, est-ce bien raisonnable de se lancer dans une enquête policière aux côtés d’une jeune détective privée pour le moins atypique mais néanmoins charmante? Avec le risque de découvrir, à la fin de l’histoire, bien plus que la simple solution de l’énigme…

Avec un style agréable à lire, Kylie Ravera nous fait entrer dans une école de prépa scientifique au côté de Pete Agore (noté le jeu de mot xD) qui en plus d’être la tête de turc de son prof de math, va se lancer dans une enquête policière bien rythmé et à l’histoire bien trouvée malgré le côté « non réaliste » du truc.

Concernant les personnages Pete Agore m’a cassée les pieds, en fait, je le trouve chiant comme personnage. C’est le genre de type qui dans la vraie vie m’ennuierais. Contrairement à la détective que j’ai bien aimé. Ceci dit le duo fonctionne bien et c’est ça l’essentiel. Les autres personnages secondaires voir certains tertiaires ont tout de même leurs rôles à jouer dans l’histoire ce qui ne les rends pas inintéressants même si on les survole pour certains.

Le roman est truffé d’humour, que ce soit dans les jeux de mots, les dialogues ou les situations (le passage du prof qui parle de RPG à son élève est bien sympa).

On a donc une enquête qui progresse bien, avec un petit coup de mou au milieu à mon avis, mais rien de bien méchant. Je dirais même que c’est le calme avant la tempête, avant que les dernières pièces du puzzle s’assemblent. On a un duo qui tient la route. On a de l’humour et quelques références bien placées. Par contre, les erreurs scientifiques m’ont ennuyée. Je ne sais pas s’il y a un terme équivalent au grammar nazi pour les sciences mais j’en fais certainement partie. Car tout ce qui touchent à la biologie dans ce roman est faux et l’explication du final me laisse ultra perplexe sur sa faisabilité. Mais au final, j’ai tout de même passé un bon moment de lecture dans l’ensemble.

Vu que je joue les pointilleuses scientifiques, je balance les erreurs, aucun ordre précis, c’est celles qui me viennent en tête :

– mauvaise utilisation du mot Schizophrénie / comportement schizophrène. Contrairement à ce que beaucoup pense, ce n’est pas une multiple personnalité, ou truc du genre, ce que laisse sous-entendre le passage qui utilise ce terme.

– le coup du type qui a des électrodes sur le crâne pour stimuler son cerveau afin d’être plus intelligent. Bon juste d’un point de vue technique et si tentait que l’on puisse stimuler le cerveau pour être intelligent, faut savoir où stimuler et le faire avec précision et contrôle, je vois mal le type s’auto faire une stimulation TMS de son cortex durant un exam. D’ailleurs, ça parle d’électrode et non tms, je sais. Mais les électrodes de stimulations doivent être implantés dans le cerveau (où ? On ne s’est pas) et l’étudiant doit activer un boîtier de stimulation (pas forcément volumineux) mais bien que cela puisse être tout petit, ça ne reste pas forcément discret durant un exam.

– [SPOIL ALERT] Cette partie ne contine pas de spoil, mais des éléments importants. Autant le type d’amnésie est possible (vous comprendrez en lisant l’ebook), bien que là, on ne sache comment ça lui est arrivé. Autant la partie d’après me laisse plus que perplexe. Fallait le dire que c’était de la science-fiction xD Sinon il y a pas mal d’incohérence sur son amnésie, si je me rappelle bien, exemple : devoir lui apprendre ce qu’est un balai, ce qui ne colle pas avec son type d’amnésie. Je m’arrête là sur le sujet. [/SPOIL ALERTE]

– Avoir le vertige a force de porter un casque audio a écouté des cours de langue. Ça m’a fait un peu tiquer car bien que le sens de l’équilibre et celui de l’audition démarre depuis un même organe, ça reste deux sens bien différents.

Voilà pour celles qui me viennent en tête.

En conclusion, abstraction des erreurs scientifiques, j’ai apprécié cette lecture et je suis tentée d’acheter le second tome et les suivants.

6 Comments

  1. Reply

    “le coup du type qui a des électrodes sur le crâne pour stimuler son cerveau …”
    Il faudra le signaler à Bernard Werber qui a utilisé ça dans “L’ultime secret” qui est finalement bien moins distrayant que LTPR 😀

    • Reply

      C’est peut être possible, mais je ne vois pas trop comment. Car soit tu fais du TMS (http://en.wikipedia.org/wiki/Transcranial_magnetic_stimulation) soit tu implantes les électrodes sur le cerveau ou dedans. Mais stimuler depuis la surface du crane avec des électrodes ? Je ne vois pas non, j’ai peut être pas l’information tout simplement. Par contre, on peut enregistrer depuis le scalp.

      Sinon, j’ai lu les Fourmis de Werber, l’idée est sympa mais le style est pas terrible. Du coup je n’ai même pas envie de lire d’autres trucs de lui.

  2. Reply

    “le coup du type qui a des électrodes sur le crâne pour stimuler son cerveau …”
    Il faudra le signaler à Bernard Werber qui a utilisé ça dans “L’ultime secret” qui est finalement bien moins distrayant que LTPR 😀

    • Reply

      C’est peut être possible, mais je ne vois pas trop comment. Car soit tu fais du TMS (http://en.wikipedia.org/wiki/Transcranial_magnetic_stimulation) soit tu implantes les électrodes sur le cerveau ou dedans. Mais stimuler depuis la surface du crane avec des électrodes ? Je ne vois pas non, j’ai peut être pas l’information tout simplement. Par contre, on peut enregistrer depuis le scalp.

      Sinon, j’ai lu les Fourmis de Werber, l’idée est sympa mais le style est pas terrible. Du coup je n’ai même pas envie de lire d’autres trucs de lui.

  3. Reply

    “le coup du type qui a des électrodes sur le crâne pour stimuler son cerveau …”
    Il faudra le signaler à Bernard Werber qui a utilisé ça dans “L’ultime secret” qui est finalement bien moins distrayant que LTPR 😀

    • Reply

      C’est peut être possible, mais je ne vois pas trop comment. Car soit tu fais du TMS (http://en.wikipedia.org/wiki/Transcranial_magnetic_stimulation) soit tu implantes les électrodes sur le cerveau ou dedans. Mais stimuler depuis la surface du crane avec des électrodes ? Je ne vois pas non, j’ai peut être pas l’information tout simplement. Par contre, on peut enregistrer depuis le scalp.

      Sinon, j’ai lu les Fourmis de Werber, l’idée est sympa mais le style est pas terrible. Du coup je n’ai même pas envie de lire d’autres trucs de lui.

Reply