La potion magique de Georges Bouillon de Roald Dahl

couv46617898Pour continuer dans ma lancée des livres jeunesses de Roald Dahl, j’ai lu La potion magique.

C’est l’histoire de Georges, un enfant, qui en a marre de supporter les terreurs de sa grand-mère sorcière, grincheuse, égoïste et invivable. Il créé une potion qu’il va échanger contre son sirop journalier et va entraîner des effets assez surprenants.

Georges, petit garçon bien sympathique qui nous fait une belle bêtise de môme en décidant de mélanger tout ce qu’il trouve dans la maison dans un grand chaudron qu’il porte à ébullition et dont il donne une cuillère à soupe à sa grand-mère horrible. Toute la maison, sauf l’armoire à pharmacie, interdite d’accès par ses parents, car elles contiennent des choses qui pourrait tuer un homme (c’est dit comme ça). Georges, obéissant sur ce point, va tout de même dévaliser le reste de la baraque, dans le chaudron il y aura entre autre, des produits ménager, des insecticides, des médicaments pour animaux de la ferme, des cosmétiques, de l’huile de voiture, de la peinture etc. En gros, Georges nous a préparé un magnifique cocktail qui en temps normal aurait tué très facilement la vieille. Evidement ce n’est pas le cas, les effets sont bien plus loufoques et drôles.

Ce qui m’a finalement étonné, c’est que cette histoire de contienne pas vraiment de moral clairement donnée. Je veux dire par là, qu’on découvre une bêtise d’enfant mais sans vraiment expliciter ce qui et bien ou non de faire. C’est donc un livre jeunesse mais aussi dont les parents devraient lire pour apporter cette morale qui serait du type « Euh oui, enfin petit, tu ne reproduits jamais ça car au vu des ingrédients, il aurait clairement tué sa grand-mère. Si tu as envi de concocter une potion pour une blague, seuls les ingrédients utilisés pour cuisiner sont autorisés » (oui au pire des cas, il fait un truc ultra épicé et dégueu, et au pire ça entraîne une bonne diarrhée, pas de quoi tuer un éléphant avec juste une cuillère comme la potion de Georges). Finalement, je trouve ça pas mal de laisser aux parents le soin d’ajuster la moral, mais du coup faut-il qu’ils le lisent aussi. Car honnêtement, quand on voit les ingrédients c’est vraiment un résultat dangereux et mortel.

Enfin, la lecture est sympathique et même drôle par moment. La grand-mère est plus que chiante et le père totalement prit dans les enjeux économiques de la potion oubliant le reste. Puis Georges qui voulait juste faire une blague, se retrouve pris au « piège » par son père. Comme d’habitude, le style est enfantin, c’est fait pour eux, mais ça reste accessible à lire pour un adulte, disons que ça se lit très vite pour nous et dans mon cas, ça m’a fait sourire. Mais bon, ce n’est pas mon préféré de Roald Dahl.

9 Comments

  1. Reply

    Ce ne m’avait pas du tout choqué qu’il n’y ai pas de leçon morale dans le livre. Soit l’enfant lit accompagné et les parents peuvent intervenir s’ils pensent que c’est nécessaire, soit ils lisent déjà seuls et savent certainement que filer de la peinture à sa mémé, c’est pas bien 😉 Tout comme jouer avec des allumettes, faire du vélo sans son casque, sauter par la fenêtre du troisième étage, … Pour ma part, je suis plutôt dérangée quand le contraire arrive : une bêtise suivie d’une phase moralisatrice : les gosses, pour la plupart, savent qui est bien ou non et trouver ces bêtises dans un livre (qui n’est pas la réalité, ils le savent si on leur a appris la différence entre un roman et un documentaire) leur permet d’expérimenter des choses sans les faire eux-même.

    Bref, ce qui t’a choqué ne me choque pas du tout, mais chacun ses expériences de vie 😉

    • Helran Reply

      Oui en fait, ce qui m’a choqué est justement que pour une fois un livre ne met pas de moral. Perso je trouve ça bien et je pense que c’est aussi au parent de faire la morale et l’éducation. C’est pas le livre en soi qui m’a choquée. Sinon, je suis d’accord avec toi, un enfant fait déjà la différence entre réalité et fiction etc.

  2. Reply

    Ce ne m’avait pas du tout choqué qu’il n’y ai pas de leçon morale dans le livre. Soit l’enfant lit accompagné et les parents peuvent intervenir s’ils pensent que c’est nécessaire, soit ils lisent déjà seuls et savent certainement que filer de la peinture à sa mémé, c’est pas bien 😉 Tout comme jouer avec des allumettes, faire du vélo sans son casque, sauter par la fenêtre du troisième étage, … Pour ma part, je suis plutôt dérangée quand le contraire arrive : une bêtise suivie d’une phase moralisatrice : les gosses, pour la plupart, savent qui est bien ou non et trouver ces bêtises dans un livre (qui n’est pas la réalité, ils le savent si on leur a appris la différence entre un roman et un documentaire) leur permet d’expérimenter des choses sans les faire eux-même.

    Bref, ce qui t’a choqué ne me choque pas du tout, mais chacun ses expériences de vie 😉

    • Helran Reply

      Oui en fait, ce qui m’a choqué est justement que pour une fois un livre ne met pas de moral. Perso je trouve ça bien et je pense que c’est aussi au parent de faire la morale et l’éducation. C’est pas le livre en soi qui m’a choquée. Sinon, je suis d’accord avec toi, un enfant fait déjà la différence entre réalité et fiction etc.

  3. Reply

    Ce ne m’avait pas du tout choqué qu’il n’y ai pas de leçon morale dans le livre. Soit l’enfant lit accompagné et les parents peuvent intervenir s’ils pensent que c’est nécessaire, soit ils lisent déjà seuls et savent certainement que filer de la peinture à sa mémé, c’est pas bien 😉 Tout comme jouer avec des allumettes, faire du vélo sans son casque, sauter par la fenêtre du troisième étage, … Pour ma part, je suis plutôt dérangée quand le contraire arrive : une bêtise suivie d’une phase moralisatrice : les gosses, pour la plupart, savent qui est bien ou non et trouver ces bêtises dans un livre (qui n’est pas la réalité, ils le savent si on leur a appris la différence entre un roman et un documentaire) leur permet d’expérimenter des choses sans les faire eux-même.

    Bref, ce qui t’a choqué ne me choque pas du tout, mais chacun ses expériences de vie 😉

    • Helran Reply

      Oui en fait, ce qui m’a choqué est justement que pour une fois un livre ne met pas de moral. Perso je trouve ça bien et je pense que c’est aussi au parent de faire la morale et l’éducation. C’est pas le livre en soi qui m’a choquée. Sinon, je suis d’accord avec toi, un enfant fait déjà la différence entre réalité et fiction etc.




Reply