La porte d’Orphée de Tim Kring

couv33601691Grâce à Livraddict et au partenariat avec les Editions Michel Lafon, j’ai pu lire le livre La porte d’Orphée (shift) de Tim Kring, qui est aussi le réalisateur de la série Heroes que je n’ai jamais vu d’ailleurs.

Honnêtement, j’ai eu un peu de mal avec ce livre même si plusieurs éléments dans le fond comme dans la forme m’ont plu. Mais avant un petit mot de la première et quatrième de couverture. Si le livre a attiré mon attention c’est à cause de son synopsis, une histoire de LSD qui donne des pouvoirs psychiques hors du commun à un homme nommé Chandler et mêlant la CIA et la mafia. Ce scénario plus l’image de la 1ère de couverture donne vraiment envie.

Sauf que ce n’est pas aussi bien que cela en parait. J’ai vraiment aimé la forme du livre, des chapitres courts et qui se suivent chronologiquement, donc on passe d’une ville à l’autre, d’une histoire à l’autre, d’un personnage à l’autre. Ce qui par contre demande à suivre correctement le déroulement du livre, car justement il y a beaucoup trop de personnage à suivre, on fini par s’y perdre. Il y en a deux qui sont intéressant à suivre Melchior et Chandler. Autre chose plutôt embêtante, c’est tout la partie complot de l’assassinat de Kennedy. N’ayant aucune référence ou réelle connaissance à se sujet de l’histoire d’Amérique, cette partie m’a donc plutôt ennuyée. Je pense donc que connaitre un minimum l’affaire Kennedy aide à comprendre et apprécier cette partie du livre.

Donc au final, j’ai apprécié La porte d’Orphée dans sa forme, ainsi que quelques personnages intéressant à suivre mais pas du tout le coté complot qui rend le livre lourd à lire et à fait que j’ai failli m’en détacher et que j’ai eu du mal à le lire!

3 Comments

  1. Reply

    J’ai hésité en le croisant cet aprem dans une librairie et finalement le résumé me tentait peu

  2. Reply

    Pas mal le partenariat avec Livre Addict, sinon, pour le livre, il est moyen.


Reply