La nuit des temps de René Barjavel

couv21779425Je viens de lire La nuit des temps de René Barjavel et j’en ai profité pour participer au book-club Livraddict.

Au début j’ai été totalement happé par le livre, toute la première partie que j’ai trouvé génial, puis lorsque vient l’histoire d’Eléa je me suis ennuyée à mourir délaissant la fin

J’ai trouvé toute la première partie vraiment géniale. Sauf que les questions scientifiques qui découlent de la découverte n’ont pas du tout été abordées et on se retrouve avec une romance qui m’a ennuyée comme pas possible. Alors, je comprends bien que des gens aimes la romance, pas de soucis donc sur ça mais juste que le début laissé présager un niveau SF en continue avec des questions scientifiques et politiques (seuls les questions politiques ont été abordées) alors que ce n’est pas du tout le cas. Voilà, j’ai eu l’impression que c’était de la romance sur un vague fond SF et non l’inverse et c’est ça qui m’a déçue.

Alors, j’ai apprécié la mise en avant de la relation politique-scientifique. Les découvertes scientifiques sont importantes et permettent de grandes choses, mais dès que la politique s’emmêle va limite et tire les ficelles d’un côté (l’exemple marquant est la mange-machine versus lobby pétroliers/alimentaires etc).

Par contre, je m’attendais à ce que l’auteur nous explique le pourquoi du comment de cette découverte, car, mine de rien, trouver des corps humains datant d’il y a 900.000 ans, alors que Homosapiens / Neandertal c’est d’environ 200.000 ans, ça en fait de la marge. Sauf qu’à aucun moment, Eléa nous explique leur origine (au lieu de ça, on a eu le droit à sa vie romantique…). Venant d’un livre SF ça m’a carrément déçue. Aussi, autant je peux concevoir le coup du zéro absolu (c’est de la SF), autant j’ai un peu de mal avec la création à volonté de chose à partir de rien (la mange-machine). Surtout qu’il n’y a pas de réelle explication (le coup du “ça fait des billes à manger à partir de l’air…” euh). Aussi, l’auteur parle d’une épidémie de méningite au début du livre puis n’en parle plus (aucune utilité à l’histoire), par contre, il n’y a aucune mention qu’Eléa aurait pu choper un virus banal tout con et en mourir car son système immunitaire n’est pas adapté. Je ne comprends pas pourquoi parler de l’un (inutile) sans parler de l’autre cas (important dans l’histoire…). Enfin, l’utilisation du Français comme langue officielle alors que c’est un phénomène scientifique (ça devrait être l’anglais donc).

Les personnages m’ont plutôt laissé de marbre, vraiment. Autant j’ai apprécié l’engouement des scientifiques, autant leurs personnes ne m’a pas du tout convaincue ou donnée envie de m’y attacher, encore moins pour Eléa. Je les ai trouvé fades ou inintéressants.

Enfin, j’ai trouvé le style ok mais sans plus. Ca se lit bien mais c’est tout, enfin pour moi.

En conclusion, j’ai été trompé sur la marchandise, je m’attendais à de la SF, la première partie du roman est de la SF puis paf on se retrouve dans une romance ennuyeuse oubliant tous les enjeux scientifiques derrière.

9 Comments




  1. piplo Reply

    Un livre que j’ai adoré il y a vingt ans et que j’ai peur de relire…
    Ton avis ne me donne pas envie de détrôner cet ancien coup de coeur!!!

  2. piplo Reply

    Un livre que j’ai adoré il y a vingt ans et que j’ai peur de relire…
    Ton avis ne me donne pas envie de détrôner cet ancien coup de coeur!!!

  3. piplo Reply

    Un livre que j’ai adoré il y a vingt ans et que j’ai peur de relire…
    Ton avis ne me donne pas envie de détrôner cet ancien coup de coeur!!!




Reply