La femme et l’ours de Philippe Jaenada

couv37465722En partenariat avec Livraddict et les éditions Points, je me suis lancée dans La femme et l’ours de Philippe Jaenada car le synopsis m’attirait, j’avais envie d’aller découvrir ce road movie.

Synopsis : Jadis, Bix Sabaniego ne se couchait jamais avant l’aube. On parle d’un temps où il n’était pas marié et père de famille. C’est un révolté placide, un enragé doux qui se rêve en tigre (ou en ours). Et puis, un jour, une dispute conjugale, et le voilà parti, sac écossais sur l’épaule, dans une errance fortement alcoolisé, un bad trip aux couleurs de tous les bars du canal Saint-Martin, puis par cercles concentriques, le Lutetia, le Lubéron, et enfin un banc à Monaco. Splendeur, décadence et résurrection d’un Don Quichotte dont les moulins à vent seraient autant de brunes à fortes poitrines et à cervelles réduites. Sur le chemin qui le mène en enfer, on croise toute une humanité fracassée, des compagnons de beuverie, gueules cassées et amnésiques, une fille-fantasme, un ours kidnappeur, un champion de poker qui perd sa vie par insouciance, et même un couple échangiste en bonne santé…
La touche Jaenada, c’est la drôlerie et le désespoir, la chute sans fin et la lumière, là-bas, au bout du tunnel. C’est un romancier moderne et rock : un menteur qui dit la vérité.

Lorsque j’ai commencé à lire Le femme et l’ours, j’ai trouvé ça drôle même si les situations n’en prêtent pas à rire de prime à bord. En même temps, on peut rire de tout avec moi, donc ce livre était bien parti. En plus l’humour de l’auteur et du personnage principal, aka Bix, est vraiment drôle (oui, c’est le genre d’humour ou de remarques qui me font sourires). Donc en gros, la lecture avait bien commencé.

Puis j’ai posé le livre pour faire autre chose et je l’ai oublié. C’est en le revoyant, que je me suis rappelée qu’il fallait que je le lise. Et c’est justement ça le problème du livre. La lecture ne se passe pas trop mal, mais il n’y a strictement rien eu dans ce livre qui fait que j’avais envie de continuer à lire ou bien que j’avais envie de reprendre la lecture au plus vite. Au contraire, vu que j’ai « oublié » ce livre. C’est finalement dommage vu que j’apprécie l’humour de l’auteur, d’ailleurs son style et les dialogues « crus » ne me dérange pas du tout, bien au contraire et de même que suivre les tribulations de Bix. Mais non, il n’y a malheureusement rien qui fait que j’ai vraiment envie de lire ce livre (autre que parce qu’il fait partie d’un partenariat), sinon, je l’aurais surement même pas ouvert à nouveau et à plusieurs reprises, car oui, j’ai lu ce livre de manière très hachée.

3 Comments

  1. Joe Reply

    Merci pour ton avis qui est ajouté au challenge. Je ne connaissais absolument pas ce livre ni l’auteur d’ailleurs. Encore une découverte. 🙂

  2. Joe Reply

    Merci pour ton avis qui est ajouté au challenge. Je ne connaissais absolument pas ce livre ni l’auteur d’ailleurs. Encore une découverte. 🙂

  3. Joe Reply

    Merci pour ton avis qui est ajouté au challenge. Je ne connaissais absolument pas ce livre ni l’auteur d’ailleurs. Encore une découverte. 🙂

Reply