La couleur tombée du ciel de H.P. Lovecraft

couv51771132Je viens de finir La couleur tombée du ciel de H.P. Lovecraft, malheureusement, ça ne fait pas partie de mes nouvelles préférées de cet auteur. J’ai retrouvé l’excellente façon dont H.P. Lovecraft arrive à décrire l’ambiance lugubre qui s’établie progressivement. C’est donc encore une fois très bien fait. Surtout la progression et les adjectifs utilisés qui sont bien choisis (j’ai lu la VF). Mais j’ai trouvé gênant le manque de réponse concernant cette couleur tombée du ciel.

Synopsis
“La ferme tout entière baignait dans cette couleur mêlée, inconnue et hideuse ; les arbres, les bâtiments, et même la verdure et l’herbage qui n’avaient pas complètement tourné à la fatale désintégration dans la grisaille. Les branches se tendaient toutes vers le ciel, coiffées de langues d’un feu immonde, et des ruissellements chatoyants de ce même feu monstrueux se glissaient autour des poutres de faîtage de la maison, de la grange, des appentis. C’était une scène inspirée d’une vision de Füssli, et sur tout le reste régnait cette débauche de lumineuse inconsistance, cet arc-en-ciel hors du monde et hors mesure de secret poison, qui naissait du puits – bouillonnant, palpant, enveloppant, s’étendant, scintillant, étreignant, et faisant malignement des bulles dans son cosmique et identifiable chromatisme. ”

J’aime beaucoup lorsque Lovecraft utilise un schéma de narration « scientifique » comme il l’a fait dans La peur qui rode. Non seulement, j’adore ça, mais en plus, je trouve qu’il le fait très bien, hors ici, ce n’est pas le cas mais en plus, on a aucune explication, rien. Pourtant, c’était bien partie avec l’aspect scientifique présent via les tests chimiques, mais c’est tout. On assiste à des événements dont on ne sait ni le pourquoi ni le comment et j’avoue que j’aime avoir des réponses en fin de lecture. Puis finalement, en y repensant, personne n’a de réponse, pas même les scientifiques du roman. C’est vrai, comment connaître les buts d’une chose inconnue venue du ciel ? Mais même si ce point est finalement logique, le manque de réponses/informations fait que La couleur tombée du ciel n’est pas mon préféré de cet auteur. Mais ça n’enlève en rien la maîtrise de l’ambiance lugubre par H.P. Lovecraft. Enfin contrairement aux autres romans/nouvelles que j’ai lu de lui (comme L’affaire Charles Dexter Ward ou encore Le cauchemard d’Innsmouth), les personnages sont très passifs même trop passifs. Du coup, pas de réponse sur le mystère et le côté trop passif m’ont déplu, ceci dit, la nouvelle est suffisamment court pour apprécier l’ambiance générale du récit.

 

Reply