Jeux Dangereux de Jérôme Dumont

couv59381461La Lecture Commune de ce mois-ci sur le forum e-lire est Jeux Dangereux de Jérôme Dumont, que j’ai lu assez vite et pour cause, l’idée du polar est excellente ainsi qu’originale mais il n’en est pas moins exempt de défauts.

Voici le synopsis :

Un banal divorce va se transformer pour Maître Gabriel Rossetti en une aventure palpitante qui l’emmènera, en compagnie de sa cliente, Amandine Deschamps, PDG d’une startup florissante au Canada, dans l’univers des jeux sociaux et des dérives que la quantité de données récoltées par les téléphones intelligents permettent aujourd’hui…

De Nice à Montréal, au rythme effréné des nouvelles technologies, Gabriel et Amandine vont être entraînés dans un tourbillon de rebondissements aussi haletants qu’inattendus !

Ils devront compter sur les précieux contacts de Gabriel et le savoir-faire d’Amandine pour dénouer cet écheveau, sauver la compagnie d’Amandine, et mettre en échec les personnes mal intentionnées qui se sont appropriées illégalement les données sensibles de millions de joueurs.

Plongez au coeur des nouvelles technologies, découvrez l’univers des startups et des jeux sociaux sous un jour que vous n’auriez jamais soupçonné !

Vous ne regarderez plus votre téléphone intelligent comme avant…

Comme je le disais au début, l’idée de ce polar est excellente et l’enquête en elle-même est plutôt bien menée. L’implication de ces personnes mal intentionnées et la façon dont ils utilisent ces jeux sociaux sont d’excellentes trouvailles à mon avis. Aussi j’aime bien les personnages principaux dont le maître Gabriel Rossetti.

Le souci que j’ai eu concerne la narration. Pas le style en lui-même, qui est agréable à lire, mais la narration en général. J’ai trouvé plusieurs longueurs et des répétitions générales qui alourdissent la lecture par moment et ceux notamment sur la moitié du roman, partie où les infos de bases se mettent en place (le maître et sa cliente, découverte de la start-up, implication des données personnels etc). D’ailleurs dans cette partie, il y a un vocabulaire autour de l’informatique qui rend le texte plus riche et intéressant, ce que je trouve très bien, mais malheureusement les répétitions sur les « données privées dont a accès les applications d’un smartphone » sont de trop, on avait déjà bien compris la première fois, vu que c’est bien expliquer. Aussi, je trouve que ce texte, en plus d’être un peu alourdi par moment, manque de palpitant et de rebondissement. C’est seulement à partir des ¾ de l’ebook que l’on commence enfin à comprendre où l’auteur veut nous mener et que les choses commencent à se dégoupiller et à devenir prenantes.

Au final, cet ebook possède un énorme atout, son histoire, mais malheureusement, le texte manque de rythme et possède des longueurs. Ceci dit, d’une part, j’aime bien le personnage principal Maître Gabriel Rossetti et d’autre part, j’aime l’originalité du roman, je vais donc jeter un œil aux suites des enquêtes de Rossetti et MacLane.

Reply