Hunger Games, Tome 1 de Suzanne Collins

couv24868859Si j’ai lu le tome 1 de Hunger Games de Suzanne Collins c’était surtout parce qu’il fait partie du challenge baby SF de livraddict. Ensuite, voyant que la plus que grande majorité des gens ont aimé, en plus d’avoir des notes de 20/20 à la pelle, je me suis dit que ça devait être sympa (oui bah après le coup du Chuchoteur, j’ai tout de même gardé espoir sur les notes des gens)… finalement, je ne comprends vraiment pas l’engouement pour ce livre tellement que je le trouve mauvais sous tous les points.

Commençons par le synopsis : On se retrouve dans une société totalitariste (la dystopie c’est à la mode !) où pour punir la société, le régime instaure tous les ans une TV réalité où des jeunes entre 10-12 ans (nommé tribut) de chaque faction se retrouvent jetés dans une « arène » à s’entretuer pour survivre car il y a qu’un seul vainqueur qui aura le droit à une maison et au luxe. Parmi eux, il y a Katniss, personnage principal du livre.

Le style

Je l’ai lu en VF, mais d’après les bouts lu en VO ça revient au même, est je trouve le style mauvais et décousu, bref chiant à lire. Je ne vais pas m’attarder sur le style, finalement chacun ses goûts, mais je ne le trouve absolument pas agréable à lire.

L’histoire

Je trouve l’idée pas mal, apparemment c’est tiré de Battle Royal, Running Man etc mais comme je n’ai lu aucun des deux, je ne me lance pas dans les comparaisons. Là où le problème se pose c’est que cette dystopie est pauvre comme l’univers qui en est décrit est fade.

Quand j’entends « dystopie », je m’attends à un univers riche. Pas forcément longuement expliqué mais au moins avec des informations cruciales, même très courtes, sur l’univers du livre, dans ce cas, cette société totalitaire. Sauf que malheureusement, les bases et fondations ne sont pas posés donc on se retrouve à ne pas en savoir plus que ce je viens d’écrire dans le synopsis.

Pourquoi ce régime ? D’où il vient ? Un rapide résumé du passé ? Qui l’a créé ? Comment le faire tomber ? Pourquoi cette situation économique catastrophique ? Comment ça se passe dans le reste des USA et du mande ? AUCUNE IDEE ! Je ne demande pas 500 pages de background mais au moins répondre aux questions cruciales et importantes pour planter le décor. Autant je veux bien comprendre que la réponse à la question « comment faire tomber ce régime ? » soit annoncée plus tard car c’est une saga. Mais l’auteur aurait au moins pu en un chapitre aux autres questions. Ici, on a un univers dystopique qui sort de nulle part donc. Super.

En fait, durant la moitié du livre on a le droit à Katniss par ci, Katniss par là et Gale ci, Pale par-là (dont finalement les personnages restent fades, mais on verra ça plus tard). Puis l’autre moitié ce passe dans l’arène. Franchement, j’aurais aimé moins de redite sur Katniss et sa famille ou alors plus de profondeur pour donner vie à ses personnages et plus d’information sur le background général qui est absent.

Ensuite, vient le problème de la facilité de l’histoire. Tout est prévisible, on devine très vite les grands tournants de ce qu’il va se passer dans l’arène et en rapport avec Katniss et Peeta (personnage principal au charisme d’une huitre). Honnêtement, le fait que ce soit un roman jeunesse n’excuse pas cette facilité de scénario ainsi que ça linéarité soporifique.

Voilà un autre problème de ce livre, il est ennuyant et possède beaucoup trop de longueur. L’une des raisons majeures est que l’on suit Katniss qui est le personnage principal et on a uniquement son point de vu, ses dires, ses pensées et ses actes. Il y a 24 tributs (ados) dans l’arène, on entre aperçoit que 4 factions seulement et seulement quelques personnages (qui se comptent sur les doigts d’une main). Forcément, ça limite beaucoup niveau péripéties et actions. Aussi, Katniss est chiante à tout le temps rabâcher la même chose (moi, je, moi, je, ma sœur Pale ci, ma sœur Pale là, ma sœur Pale encore par ici pour redire une énième fois la même chose, Gale, Gale, Pale, Peeta, ma mère, Peeta, ma mère Pal, Gale moi, je…. Non, je n’exagère pas !) et en plus niveau logique générale de l’histoire et actions, on repassera aussi. Car dans l’arène avec au moins plus de 20 personnes le but est de survivre et ne pas hésiter à tuer s’il le faut. Sauf qu’au final, Katniss n’a tué que 2 personnes, une fois pour venger quelqu’un, l’autre fois pour achever quelqu’un afin d’éviter qu’il souffre (accessoirement de l’entendre souffrir à l’agonie). Voilà ce qu’il se passe dans la 2ème moitié du livre… dans l’arêne… oui oui, sachant que le reste est très prévisible. Déjà que Hunger Games ne brille pas par son aspect « univers dystopique », il ne brille pas non par son action et ses « cliffhanger » prévisible à trois kilomètres. Le problème c’est qu’il ne brille pas par ses personnages non plus.

Les personnages

On va faire vite, il n’y a que Katniss, Katniss, Katniss et Katniss. Il y a d’autres personnes, fades, inutiles, sans charisme et dont on ne sait strictement rien. Dans la liste, l’autre personnage principal, alias Peeta. Un type qui fait partie du triangle amoureux Katniss, Peeta, Gale (Je ne parle même pas de ce triangle amoureux et des « tourments » de Katniss tellement qu’il est ennuyant et useless. Par exemple, le triangle, enfin quatuor amoureux était bien mieux fait dans les Ames Vagabondes de Stéphanie Meyers, m’enfin, là n’est pas l’histoire). Peeta a le charisme d’une huître, il est chiant et vraiment useless dans l’arêne. Il n’est là, uniquement pour faire vivre une sorte de « triangle » amoureux moisi, c’est tout. Puis pour le peut qu’il parle ou fait, ça ne casse pas des briques. En plus d’être fade, on ne sait pas d’où il sort, comme c’est le cas avec les autres personnes de l’arêne comme Rue, Cale et deux autres dont j’ai totalement oublié le nom et leur rôle… à oui, ils en ont pas vu que l’on ne sait strictement rien d’eux. Bref. Le seul personnage du livre est Katniss et je la trouve inintéressant et insupportable à rabâcher toujours la même chose. Concernant sa sœur, sa mère et Gale on en connait pas grand-chose finalement, vu qu’elle radote toujours les même histoires.

Du coup, les personnages sont ultra fades et inintéressants, ce qui ne donne pas du tout envie de s’accrocher au livre ou avoir un peu de compassion. Sans oublier que l’on ne sait rien des autres vu que l’on voit tout depuis Katniss, en soit c’est normal, mais ça rend ce livre encore plus fade qu’il ne l’est, car si au moins les autres personnages avec lesquels Katniss interagit étaient intéressants, ça irait, mais ce n’est pas le cas.

Les WTF du livre

Il y a un énorme truc qui m’a faite tilter dans ce livre et qui est un énorme WTF, ce sont les parachutes argentés. Donc comme dit, on se retrouve dans une arène où les adolescences doivent s’entretuer et surtout se planquer pour survivre et espérer que d’autre s’entre-tue pour faire le ménage (enfin c’est une des stratégies possibles évidement). Katniss essaie justement de se planquer des autres (enfin de 4 autres personnes vu que les autres tributs on ne les croise jamais… lolilol ça aussi c’est du WTF). Sauf qu’elle reçoit souvent des objets de ses sponsors via un parachute argenté… autant dire, le truc ultra visible qui tombe du ciel vers un endroit prévis = repérage super vite de l’endroit où se trouve Katniss = idéal pour ce qui on optait pour la stratégie de traque et d’attaque. Sauf que ça, tout le monde s’en fiche et aussi, elle ne voit jamais de parachute argenté tomber chez d’autres jeunes (en même temps, on ne sait rien du tous des autres tributs…). Autant dire que c’est totalement incohérent ! Comme d’autre truc d’ailleurs, le coup de la blessure super méga vite guéri grâce à une pilule LOL. Pire encore, le coup des « mutations génétiques » (je n’en dis pas plus), qu’est-ce que j’ai ri… oh vache, dans le genre LOL le deus ex machina sortie de nulle part dont on ne s’est où, pas logique ni cohérent sans explication… LOOOOL RIRE RIRE.

Conclusion

Il n’y a rien de bon dans Hunger Games, j’ai vraiment trouvé ce livre mauvais de A à Z, seul l’idée de base était bonne mais tellement mal exploitée, enfin pas exploitée du tout en fait.

15 Comments

  1. Reply

    Je n’ai pas encore lu cette trilogie. Je pense que le gros succès qu’elle a me rebute un peu. Dès qu’un livre est fort apprécié, j’en attends de trop et après je suis déçue…

  2. Reply

    Je n’ai pas encore lu cette trilogie. Je pense que le gros succès qu’elle a me rebute un peu. Dès qu’un livre est fort apprécié, j’en attends de trop et après je suis déçue…

  3. Reply

    Je n’ai pas encore lu cette trilogie. Je pense que le gros succès qu’elle a me rebute un peu. Dès qu’un livre est fort apprécié, j’en attends de trop et après je suis déçue…




  4. Reply

    Je suis du même avis que toi sur le style d’écriture, je l’ai trouvé trop simple et ça m’a un peu dérangé dans le début de la lecture. Néanmoins l’intrigue est assez bien, à mes yeux, pour compenser ce petit défaut.

  5. Reply

    Je suis du même avis que toi sur le style d’écriture, je l’ai trouvé trop simple et ça m’a un peu dérangé dans le début de la lecture. Néanmoins l’intrigue est assez bien, à mes yeux, pour compenser ce petit défaut.

  6. Reply

    Je suis du même avis que toi sur le style d’écriture, je l’ai trouvé trop simple et ça m’a un peu dérangé dans le début de la lecture. Néanmoins l’intrigue est assez bien, à mes yeux, pour compenser ce petit défaut.







Reply