Gataca de Franck Thilliez

couv68438918J’ai découvert l’auteur de thriller Franck Thilliez avec le syndrome E que j’avais adoré. J’ai donc lu la suite qui est Gataca que j’ai aussi beaucoup apprécié, mais dont j’ai tout de même préféré le Syndrome E.

Le synopsis est bien intrigant comme tout le livre et donne vraiment envie d’aller le lire et de voir ce qu’il en retourne. J’ai l’habitude de faire des synopsis à ma façon, mais là, je ferais un copier-coller de la 4eme de couverture :

L’Évolution est une exception. La règle, c’est l’Extinction. Une jeune scientifique spécialiste de l’évolution des espèces, retrouvée morte, attaquée par un primate. Onze hommes derrière les barreaux. Leurs points communs : tous ont commis des crimes barbares et tous sont… Gauchers. Enfin, la découverte d’une famille de Néandertaliens assassinée par un Cro-Magnon. Quel est le rapport entre ces affaires et des crimes éloignés de 30 000 ans ? La clé est dans ces quelques lettres : GATACA…

On reconnait clairement la patte et le style de Franck Thiliez et je trouve qu’il est très bon écrivant, tant dans le style, les phrases, mais aussi dans la narration d’histoire et finalement la vulgarisation scientifique ou du moins l’explication de concept admis. Même si j’ai repéré des infos “scientifiques” qui m’ont fait tiquer de l’œil car elles ne sont pas juste, mais ces infos provenaient de dire d’un des personnages et donc reflété ce que lui pensait, surtout que certaines de ses informations sont reprises plus tard et corrigé. Mais on verra ça plût tard.

Les personnages

J’ai vraiment apprécié de retrouver Franck Sharko et Lucie Hennebelle, je trouve que le duo fonctionne vraiment bien et qu’en plus, ils se ressemblent sur beaucoup d’aspect et ça, on le découvre au fur et à mesure des pages. Ils ont tous deux vécu des moments dramatiques qui ont changé beaucoup de chose de leur vie. À la fin du Syndrome E, on découvre un drame qui va les toucher et en rapport avec les filles de Lucie. Je ne veux pas en dire plus car ça fait aussi partie du livre, certes pas de l’enquête en elle-même, mais j’apprécie vraiment ces histoires personnelles qui ne sont ni trop mise en avant, ni trop niaiseuse, ni trop “wtf”. C’est aussi pour ça que j’aime beaucoup le style de Franck Thilliez, nous ne sommes pas noyer dans des amourettes merdiques et inutiles qui prennent tout le pas sur l’enquête, et même si nos deux personnages principaux sont torturés, ça reste agréable à lire et à découvrir leur tourment. D’ailleurs, je ne m’y attendais pas du tout pour le coup de Lucie.

Sans trop en dire, on suite donc les retrouvailles de nos deux policiers et leurs sentiments et feeling qui “évoluent” durant l’histoire. J’ai bien écrit “évoluent” et vous comprendrez en lisant le livre. Très honnêtement, cette partie et cet aspect n’est pas du tout ennuyante, et je suis la première à raller lorsqu’il y a des couples ou des relations niaiseuses dans un thriller / policier.

L’enquête

L’enquête est complexe et très riche, car elle se compose de plusieurs faits, qui a vu de nez pourrait ne pas être en rapport, bien que l’on arrive tout de même a deviné des petits trucs par ci par là. Il y aussi le fait que Lucie et Franck mènent leur enquête séparément et donc ils ont des informations que l’autre n’a pas et ils évoluent dans ce mystère des meurtres à leur manière. J’aime beaucoup cette idée d’ailleurs, de séparer totalement les voix pour les lier vers la fin. Car justement, rien n’est du hasard (contrairement à l’évolution), la thésarde qui est tuée par un primate, les “savants fous”, les prisonniers tous gauchers et tous ont commis des actes de barbarie, et d’autres évènements que je ne dévoilerais pas ici. Tout le puzzle de l’énigme se met en place progressivement au fil des découvertes de Lucie et Franck pour finir en apothéose sur le dessin général orchestré par deux personnes.

Ce que j’aime bien avec ce roman, tout comme Syndrome E d’ailleurs, c’est que l’on avance progressivement, qu’on découvre aussi des choses et qu’on en devine en même temps que les protagonistes. En gros, on fait partie des enquêteurs sauf que contrairement à Franck ou Lucie, on a les infos des deux personnages et leurs découvertes en même temps. Aussi, j’apprécie que l’on puisse découvrir des bouts, mais que la fin reste bluffant. J’avais par exemple deviner le grand dessin ou du moins l’idée générale d’un des types, mais aucunement la façon dont il s’y est pris, sauf à la fin, où là, j’ai finalement compris, car toutes les pièces du puzzle étaient données, il ne restait plus qu’à avoir les aveux des personnages impliqués et éclaircis leurs motivations. J’ai donc été bluffé par pas mal de chose et ça m’a plus.

Un point intéressant c’est l’utilisation de Daniel par le chercheur (vous comprendrez en lisant le livre) pour servir une idéologie qui va justement contre Daniel et les personnes dans son cas. L’utilisation d’une personne (ou outils) détesté/excécré/qui mériterait de mourir pour assouvi justement cette idéologie. Alors que sans Daniel, ce chercheur n’aurait pu aller aussi loin et aussi vite.

Rythmique du livre

Ce livre a une certaine rythmicité qui est progressive. Ca démarre par de la curiosité sur des cas spécifiques : une biologiste morte dans une cage d’un singe, un tueur mort suicidé en cellule etc. Ensuite, viens une partie plus passionnante, l’enquête est encours, on collecte les infos progressivement, on fait des liens, on les défaits, des hypothèses qui se confirment ou tombe à l’eau. D’autant plus que je trouve ça vraiment bien vu qu’on puisse lire les questions que ce pose Franck ou Lucie au sujet de l’enquête. Des questions que je me pose aussi justement, d’autre dont je n’y avais pas pensé et du coup, j’apprécie qu’elle soit posée dans le livre, comme si j’étais aussi enquêtrice et qu’un collègue me la pose. Puis ce rythme augment exponentiellement pour devenir vraiment palpitant, on détient de plus en plus de pièce du puzzle, il n’en manque que quelque un pour finir et comprendre l’enquête. C’est donc un livre dont il ne faut pas stopper en début-mi parcours en ce disant “bah c’est mou” ou bien “ça n’avance pas”, car c’est vraiment exponentielle et le rythme s’accélère pour devenir un thriller vraiment exaltant et palpitant.

Thriller qui fait peur ?

Non, enfin je parle pour moi bien sure, je n’ai pas trouvé sauf à la fin. Contrairement au Syndrome E où j’avais vraiment eu peur et flippé comme pas possible. C’est d’ailleurs pourquoi, je préfère le Syndrome E à Gataca. Aussi, j’ai préféré l’enquête et l’histoire du Syndrome E que celui fe Gataca, que je trouve tout de même très bon.

Aspect scientifique

Il y a pas mal d’informations justes et qui vont permettra a beaucoup de gens de découvrir ce qu’est un HERV par exemple, mais il y a aussi beaucoup de théorie pas juste.

Sinon, j’ai remarqué qu’il y avait quelques fautes.

“La peur innée des serpents”, nous avons certes, un système de la peur qui fait que lorsque l’on voit un danger soit applique le “fight or fligh”, en gros, soit on se bat, soit on prend la fuite. Par contre, les phobies sont des problèmes neurologiques associés à l’anxiété et, c’est ce qui fait que certains perdent tous leurs moyens en face d’une araignée ou serpent, même s’ils savent que c’est une situation inoffensive et cette phobie n’est pas innée. Certes, il y a des mécanismes et une génétique lié à la prédisposition à devenir phobique, mais l’aspect environnemental est extrêmement important. D’ailleurs, il est possible de désapprendre une peur grâce aux thérapies cognitives comportementales par exemple.

“Allergie à cause des vaccins, antibiotiques etc”. Ça s’est faut. L’idée dans le livre est que s’il y a de plus en plus d’allergie, c’est parce que le système immunitaire s’ennuie et, c’est à cause des vaccins et antibiotiques. Alors, la première partie est une théorie qu’un de mes professeurs d’immunologie nous avait dit. Que le système immunitaire s’ennuie à cause d’un monde trop aseptisé, et, c’est une théorie qui mérite le débat. Car en effet, les allergies sont causées par la dégranulation d’histamine suite à la présentation d’antigène non pathogène par les IgE, hors les IgE sont spécialisés dans la détection des parasites et vers. Mais c’est en aucun cas à cause des vaccins, d’ailleurs, c’est un total contresens, vu que la vaccination sert justement à induire une réponse immunitaire en présentant le pathogène non nocif. Du coup, ça l’active et donne du boulot au système immunitaire. Ce n’est pas non plus à cause des antibiotiques qui ne tuent que les bactéries, d’ailleurs heureusement qu’un type à découvert ça, il y a belle lurette, sans quoi on mourrait encore d’attaque bactérienne basique type pneumonie etc.

“Viking = peuple barbare”, ils n’étaient pas plus barbare que d’autres peuples et ça dépend aussi et surtout du point de vue de ce qui ont eu affaire à eux. Les écrits chrétiens les ont qualifiées de barbare sanguinaire, les écris arabes de marchand.

Le début du livre m’a fait peur car ils sous-entendaient beaucoup trop que les maladies actuelles étaient du 100% à la génétique ainsi que le fait d’avoir des enfants tards. Sauf qu’évidement ce n’est pas le cas, vu que la grande majorité des maladies ont des prédispositions génétiques et ils sont influencés par l’environnement interne et externe du corps. Il existe quelque maladie qui en effet 1 gène muté = 1 maladie mais la plus part d’entre elles ne sont pas le cas du tout et que se soit les cancers, alzheimers, la schizophrénie, la depression etc, c’est un ensemble de prédisposition génétique + facteur environnemental. Il n’est pas possible de dire si un bébé deviendra allergique ou non, quand bien même, elle a des prédispositions génétiques, cela ne veut pas dire qu’il le deviendra.

Ensuite, il y a des maladies que certains pensent qu’ils n’existaient pas avant (ça s’est dit en début de livre d’ailleurs, mais heureusement, c’est repris et contredit à la fin). Alors qu’en fait, ce n’est pas qu’elle n’existait pas, c’est surtout que la population mourait jeune pour les révéler ou alors elles étaient associés au diable (je pense à l’épilepsie par exemple) et possession démoniaques ou tout bonnement, on en savait rien du tout et les techniques actuelles font que nous en savons de plus en plus sur ces maladies.

“Affaiblissement génétique, car on a des enfants tard”. En fait l’appauvrissement génétique se retrouve dans la consanguinité car les gènes ne se mélangent pas justement, ça donne un véritable appauvrissement de gène mais du coup c’est aussi utile aux généticiens pour étudier l’effet de certain gène (Comme quoi, une famille de consanguin, ça peut être utile… Humour) ou alors dans l’idée de créer un “race” pure où là aussi et par définition, l’idée est de garder les mêmes gènes en refusant les allèles des autres “races”. Ce n’est pas parce que l’ont fait des enfants tard ou tôt, car quoi qu’ils arrivent les allèles vont être mélangés entre le père et la mère.

Sinon, a un moment donné, une des questions qu’un des personnages se pose, concerne le fœtus et le système immunitaire, la réponse n’est pas donnée dans le livre donc la voici. Il existe des zones immunes où le système immunitaire n’a pas accès. Ces zones sont l’œil, les testicules (pour permettre la formation de spermatozoïdes sans qu’ils soient détruits par le système immunitaire), le placenta (pour éviter la destruction du fœtus par le système immunitaire de la mère) et le système nerveux (là, c’est plus compliqué, vu que le cerveau / le système nerveux possède son propre système immunitaire mais il est aussi au courant des infections systémiques.

Conclusion

J’ai trouvé ce thriller excellent avec une enquête vraiment intéressante. J’ai apprécié retrouver Lucie et Franck dont je trouve le duo excellent. Le livre est très bien écrit et les explications scientifiques claires et justes, lorsqu’elles ne sont pas fausses xD. J’ai toute fois préférée le Syndrome E et je compte bien lire le tome 3 Atomka. Je conseille Gataca à ce qui aime les thrillers palpitants et intéressants dont on peut jouer les enquêteurs.

36 Comments

  1. Reply

    j’ai vraiment apprécié cette “évolution” (comme tu le dis si bien) dans les rapports de Lucie et Sharko. En réalité je suis fan de ce livre sur tous ses aspects 😉
    je te félicite pour ce billet bien complet et pour toutes les nuances que tu apportes aux propos de Thilliez. très intéressant !

    • Mortuum Reply

      Merci beaucoup.
      J’ai lu une interview de lui qu’il se renseignant beaucoup lors de l’écriture du d’un livre. Et en même temps, il sait très bien mêler des fonds scientifiques exactes à du roman thriller en extrapolant sur de idées scientifiquement fausses mais si bien écrit et développé que ça paraît “cohérent”.

  2. Reply

    j’ai vraiment apprécié cette “évolution” (comme tu le dis si bien) dans les rapports de Lucie et Sharko. En réalité je suis fan de ce livre sur tous ses aspects 😉
    je te félicite pour ce billet bien complet et pour toutes les nuances que tu apportes aux propos de Thilliez. très intéressant !

    • Mortuum Reply

      Merci beaucoup.
      J’ai lu une interview de lui qu’il se renseignant beaucoup lors de l’écriture du d’un livre. Et en même temps, il sait très bien mêler des fonds scientifiques exactes à du roman thriller en extrapolant sur de idées scientifiquement fausses mais si bien écrit et développé que ça paraît “cohérent”.

  3. Reply

    j’ai vraiment apprécié cette “évolution” (comme tu le dis si bien) dans les rapports de Lucie et Sharko. En réalité je suis fan de ce livre sur tous ses aspects 😉
    je te félicite pour ce billet bien complet et pour toutes les nuances que tu apportes aux propos de Thilliez. très intéressant !

    • Mortuum Reply

      Merci beaucoup.
      J’ai lu une interview de lui qu’il se renseignant beaucoup lors de l’écriture du d’un livre. Et en même temps, il sait très bien mêler des fonds scientifiques exactes à du roman thriller en extrapolant sur de idées scientifiquement fausses mais si bien écrit et développé que ça paraît “cohérent”.

  4. Erine Reply

    Ton analyse est vraiment agréable à lire, poussé comme il faut et tu dis de nombreuses choses qui sont intéressantes. Et surtout merci pour tes avis sur certaines informations qui selon tes dires seraient fausses ou du moins à prendre avec des pincettes car les avis peuvent être divergents.
    Et j’ai aussi préféré Le Syndrome E, en partie car il y avait beaucoup plus d’actions et peut être aussi pour la peur ^^.

    • Reply

      Merci 🙂
      Je me demande ce que Atomka va être d’ailleurs.

  5. Erine Reply

    Ton analyse est vraiment agréable à lire, poussé comme il faut et tu dis de nombreuses choses qui sont intéressantes. Et surtout merci pour tes avis sur certaines informations qui selon tes dires seraient fausses ou du moins à prendre avec des pincettes car les avis peuvent être divergents.
    Et j’ai aussi préféré Le Syndrome E, en partie car il y avait beaucoup plus d’actions et peut être aussi pour la peur ^^.

    • Reply

      Merci 🙂
      Je me demande ce que Atomka va être d’ailleurs.

  6. Erine Reply

    Ton analyse est vraiment agréable à lire, poussé comme il faut et tu dis de nombreuses choses qui sont intéressantes. Et surtout merci pour tes avis sur certaines informations qui selon tes dires seraient fausses ou du moins à prendre avec des pincettes car les avis peuvent être divergents.
    Et j’ai aussi préféré Le Syndrome E, en partie car il y avait beaucoup plus d’actions et peut être aussi pour la peur ^^.

    • Reply

      Merci 🙂
      Je me demande ce que Atomka va être d’ailleurs.

  7. Reply

    Un avis très complet ! Merci pour ces précisions sur l’aspect scientifique ! J’étais incapable de voir s’il y avait des erreurs ou non…

    • Reply

      Merci 🙂
      Pour certain faut être dans le milieu pour les repérer, je ne sais pas si c’est ton cas, donc plutôt normal de les louper.

      • Reply

        Je suis scientifique mais je m’intéresse plutôt aux roches ! 🙂

        • Reply

          Ah oui pas le même domaine xD s’il y a des aberrations géologiques dans un livre, je ne les verras pas, c’est dure.

  8. Reply

    Un avis très complet ! Merci pour ces précisions sur l’aspect scientifique ! J’étais incapable de voir s’il y avait des erreurs ou non…

    • Reply

      Merci 🙂
      Pour certain faut être dans le milieu pour les repérer, je ne sais pas si c’est ton cas, donc plutôt normal de les louper.

      • Reply

        Je suis scientifique mais je m’intéresse plutôt aux roches ! 🙂

        • Reply

          Ah oui pas le même domaine xD s’il y a des aberrations géologiques dans un livre, je ne les verras pas, c’est dure.

  9. Reply

    Un avis très complet ! Merci pour ces précisions sur l’aspect scientifique ! J’étais incapable de voir s’il y avait des erreurs ou non…

    • Reply

      Merci 🙂
      Pour certain faut être dans le milieu pour les repérer, je ne sais pas si c’est ton cas, donc plutôt normal de les louper.

      • Reply

        Je suis scientifique mais je m’intéresse plutôt aux roches ! 🙂

        • Reply

          Ah oui pas le même domaine xD s’il y a des aberrations géologiques dans un livre, je ne les verras pas, c’est dure.

  10. Reply

    Tiens, c’est vrai que je m’étais posée la question pour les allergies, contente de savoir que ce n’est pas vrai! Tu as vraiment fait des recherches sur le livre dis donc 🙂

  11. Reply

    Tiens, c’est vrai que je m’étais posée la question pour les allergies, contente de savoir que ce n’est pas vrai! Tu as vraiment fait des recherches sur le livre dis donc 🙂

  12. Reply

    Tiens, c’est vrai que je m’étais posée la question pour les allergies, contente de savoir que ce n’est pas vrai! Tu as vraiment fait des recherches sur le livre dis donc 🙂

  13. Reply

    J’ai aussi préféré le premier qui est plus palpitant. Après l’idée du 2 reste bonne, mais le roman est moins rythmé.

  14. Reply

    J’ai aussi préféré le premier qui est plus palpitant. Après l’idée du 2 reste bonne, mais le roman est moins rythmé.

  15. Reply

    J’ai aussi préféré le premier qui est plus palpitant. Après l’idée du 2 reste bonne, mais le roman est moins rythmé.

Reply