Dune, tome 2 : Le Messie de Dune de Frank Herbert

couv60494744Après avoir apprécié la lecture de Dune de Frank Herbert, j’ai continué avec le tome 2 : Le Messie de Dune, qui par contre, m’a profondément ennuyée.

Synopsis

« Paul Atréides a triomphé de ses ennemis. En douze ans de guerre sainte, ses Fremen ont conquis l’univers. Il est devenu l’Empereur Muad’Dib. Presque un Dieu, puisqu’il voit l’avenir. Ses ennemis, il les connaît. Il sait quant et comment ils frapperont. Ils vont essayer de lui reprendre l’épice, qui donne la prescience, et peut-être de percer le secret de son pouvoir. Il peut déjouer leurs plans. Mais il voit plus loin encore. Il sait que tous les futurs possibles mènent au désastre. Il est hanté par la vision de sa propre mort. Et s’il n’avait le choix qu’entre plusieurs suicides ? Et s’il ruinait son œuvre en matant ses ennemis ? Peut-être n’y a-t-il pour le prescient pas d’autre liberté que celle du sacrifice… »

Je me suis ennuyée tout le long du livre, même si en soit, il n’est pas inintéressant. On suit d’un côté les tiraillements de Paul en tant qu’empereur Muad’Dib, sur son passé, ses souhaits mais aussi son futur, surtout qu’il en a des visions, pas complète cependant. De l’autre côté, on suit aussi l’aspect politique avec le complot qui se trame contre Paul, la puissance que représente une main mise sur l’Epice, etc.

Les questionnements de Paul, en plus du complot, s’accompagne de sa sœur Alie, mais finalement, elle n’e m’a pas vraiment convaincue par sa présence. Je veux dire, elle a de l’importance à jouer, mais dans l’ensemble, je ne l’ai pas spécialement trouvée charismatique. Toute comme Chani, sa femme, d’ailleurs. Les autres personnages sont encore plus fades, hormis l’arrivé du ghola qui m’a permis de rouvrir les yeux durant la lecture, qui, ceci dit, se sont vites refermés.

On a donc tout un aspect philosophico(doutes et questionnements de Paul face à son statut et le jihad qu’il a mené)-politico(complot)-religieux(Paul en tant que Messie et sa sœur ayant hérité des dons de sa mère), qui est bien développé mais qui est très ennuyant (en tout cas pour moins) car il n’y a rien d’autre qui dilue ce concentré. Il n’y a pas d’action par exemple, pas une goutte et on le ressent trop, même beaucoup trop pour moi. Il n’y a plus l’aspect découvert/développement de l’univers de Dune, que l’on retrouve dans le premier tome. En tout ça c’est ce que je ressens. D’une, je n’ai plus eu l’aspect découverte de l’univers de Dune, dans ce tome ci. De deux, il n’y a pas d’action, donc autant vous dire que je n’ai pas spécialement pris plaisir à lire et finir ce tome ci.

Ceci dit et même si je me suis ennuyée dans ce tome, la fin laisse présager un suite intéressante avec à nouveau de la « découvert/développement » de l’univers de Dune et de l’action. Je compte donc lire la suite.

Reply