Cité-Monarque de Simon Auclair

couv38793240Pour un challenge, je devais lire un écrivain Quebécois et ça tombe bien, j’avais Cité-Monarque de Simon Auclair dans ma pile à lire. Voici le synopsis :

« Bolt, tel le Deckard de BladeRunner, traîne ses guêtres à Samarkand, ville futuriste aux confins de notre système solaire. On y découvre, par fragments rassemblés en une suite de nouvelles, les errances d’un mystérieux privé de “film néo-noir”. Simon Auclair, jeune auteur québécois, trace les contours d’un futur proche, où l’on rêve, avec langueur et mélancolie, de Terre et de Soleil.

Annonçons d’emblée la couleur : le style de Simon Auclair, lauréat du Prix du jeune écrivain francophone en 2007, est éblouissant. Entre néologismes, futurismes, québécismes, face au rien du futur, Simon Auclair propose une écriture qui résiste, brode, découpe, collecte, dérobe, crée les mots, pour en faire une grande peinture pointilliste, palpable, malléable. Par cette voix à nulle autre pareille, nous voilà à notre tour, à la suite de Bolt, captifs de Samarkand, la Cité-Monarque. »

Sauf que malheureusement, je n’ai pas spécialement apprécié cette lecture. Cité-Monarque, c’est 7 nouvelles courtes où l’on retrouve le personnage Bolt dans un(e) lieu/situation précis(e) dans le futur quelque part dans notre système solaire (loin du soleil). Puis voilà ! Il y a pas d’histoire, il n’y a pas de début ni de fin (pas d’histoire…). Ce sont des fragments de moment avec beaucoup de détails, qui sans histoire, sont finalement inintéressants (avis perso). Aussi, il faut aimer le style à très longues phrases remplies de virgule. J’avoue tout de même que ce n’est pas spécialement désagréable à lire, mais ce n’est pas ce que je préfère. J’avoue aussi avoir abandonné cet ebook et ne pas avoir lu les deux derniers fragments par ennuie, je n’ai rien trouvé de prenant car il n’y a rien qui m’a accrochée. Puis finalement c’est dommage, car la nouvelle « bar de danseuses » est intéressante avec la comparaison videodance et véritable danseuses. Mais il n’y a rien autour, pas d’histoire, pas d’attache, pas d’accroche, juste une description du club. Par contre, je ne veux pas fermer la porte à cette auteur, car dans ses nouvelles, il a de bonne idée (cf : le club de danseuse) et certaines descriptions sont excellentes.

Vous pouvez découvrir cet ebook chez Onlit Edition pour 2.99 euros et sans DRM.

Reply