Chalk, tome 3 : Le chaos essentiel de Freddy Woets

couv14424120Après le tome 1 et le tome 2 de Chalk, vient Chalk, tome 3 : Le chaos essentiel de Freddy Woets.

Cette fois, nous avons les explications de ces voyages mystérieux et le pourquoi du comment. En fait, dans le tome 2, on avait déjà appris que Chalk était un algorithme qui veut prendre forme humaine en intégrant des personnes et l’on sait qu’Alfred devait sauver l’humanité de Chalk. Mais l’ensemble resté encore obscur. Ici, l’auteur nous explique ce qu’est exactement Chalk, pourquoi avoir choisi Alfred, qu’est-ce que l’effet de résonance, etc. Je ne suis plus du tout perdu dans l’histoire et les passages sauts abrupts ne m’étourdissent plus. D’autant plus qu’en fin de ce tome, on en découvre les clés. Aussi, Alfred semble accepter son destin et participe activement à l’histoire contrairement à avant où il subissait ces voyages.

Par contre, Caro et sa mère m’énervent encore et toujours, en fait même plus, je les déteste, je ne peux pas les blairer et je ne vois toujours pas l’importance de ce film. Bref, j’ai envie de les baffer à chaque fois que je les entends parler.

J’avais sous-estimé le personnage de Jean-Do, mais il semble avoir son rôle à jouer. Je n’aime pas spécialement ce personnage non plus, en fait, il m’ennuie et je le trouve fade contrairement à tous les autres. Mais avec ce tome 3, il commence à m’intriguer.

Sinon, Chalk possède deux rythmes en fonction des personnes que l’on suit. L’histoire d’Alfred pulse sans temps mort. Alors que l’histoire de Caro et la femme à Alfred est plus lente et plus posée. Ce contraste est très marqué depuis le début de la série, surtout lors des successions de chapitres. Je ne sais pas si ce contraste dans le rythme de l’histoire est volontaire ou non, mais je trouve ça bien fait. Même si je déteste profondément Caro et sa mère !

Maintenant que tout est clair, j’ai hâte de lire la suite pour voir comment Llewella et Alfred vont s’y prendre, ainsi que de voir où l’auteur vous nous mener avec ce casting pour le film, qui pour le moment m’ennuie toujours autant.

Reply