Chalk, tome 1 : Enfin lâche ! de Freddy Woets

couv14480792Pour la lecture commune sur e-Lire, on sait mis d’accord pour lire l’intégrale de Chalk par Freddy Woets, que j’avais acheté le mois dernier durant la promo livraddict. Chalk est divisé en 6 épisodes, je vais donc donner mon avis, surement court, sur chacun d’eux dans des postes différents. Chalk, tome 1 : Enfin lâche !

D’abord, parlons de l’artwork de l’ebook. Un énorme dragon de feu, ça donne vraiment envie (et il me rappelle mes chasses aux dragons dans Guild Wars 2, mais ça, c’est un autre sujet) et puis, le nom CHALK, ça claque. Bref, ça donne envie d’être lu, mais est-ce que l’intérieur est tout aussi bon ? Je dis oui pour ce tome.

Synopsis :

Jeté par son employeur après trente ans d’ESAD (Études Scandinaves d’Architecture Domestique), jeté par son banquier qui lui refuse un prêt, Alfred entre dans un bar. Une inconnue lui parle d’un dragon, entre deux verres de vodka, et le laisse à son imbroglio existentiel, embrumé par l’alcool. Et c’est là que tout bascule. Deux jours de cuite plus tard, il regagne (à reculons) ses pénates, où l’attendent Geneviève, sa femme depuis 27 ans, et Caro, sa fille de 24 ans. Il se demande s’il ne serait pas temps de laisser là Geneviève aux migraines à répétition, Caro et ses rêves d’actrice. Il se demande s’il ne serait pas temps d’être… enfin lâche ! Et, pourquoi pas, retrouver les traces de l’inconnue, même s’il lui faut affronter un dragon… C’était peut-être une bonne fée après tout ?

Dans ce premier tome, on se retrouve aussi largué que le personnage principal, Alfred, cet homme « lâche », qui fait une rencontre intrigante. On comprend ce personnage, sa fille et sa femme que l’on commence à découvrir. Mais par contre, on est totalement déboussolé en ce qui concerne l’action qui s’y déroule. Tout comme lui, on bascule d’un côté comme de l’autre sans prévenir à se demander quel est le vrai du faux. J’ai trouvé le style un peu saccadé au niveau de la lecture (c’est, peut-être, juste moi), ce qui accentue ce sentiment d’être perdu. On ne comprend pas grand-chose à l’histoire, tout comme Alfred, ce qui donne l’impression d’être en sa compagnie dans le bar. Du coup, je me suis sentie immergé dans l’histoire à vouloir en savoir plus sur cette femme et ce dragon.

En conclusion, ce premier épisode m’a happée dans le bar auprès d’Alfred avec ses mêmes questionnements sur ce qui se passe. Larguée, mais curieuse de découvrir ce qui se trame.

Par contre, je pense que c’est le genre d’épisode qui soit donne envie de continuer, soit d’arrêter. Pour moi, aucun souci, je continue, mais peut-être que d’autres lecteurs n’aime pas « ne rien y comprendre » ou « être perdu » durant un premier épisode. Du coup, n’hésitez pas à tester Chalk, tome 1 : Enfin lâche ! de Freddy Woets, il est disponible gratuitement sans drm, publié par Numeriklivres dans la collection 45 minutes.

Reply