Antigone de Jean Anouilh

couv13292030Il y a très peu de livres obligatoires durant la scolarité que j’ai appréciés, mais Antigone de Jean Anouilh en a fait partie. Sauf que je ne serais incapable de dire pourquoi, du coup, je l’ai relu il y a quelques jours.

J’ai été moins enthousiasmé que je pensais par cette lecture. J’avoue que le contexte mythologie greque ne m’a pas spécialement intéressée car je ne le connais pas. Bon évidemment, je sais qui est Œdipe mais ne m’en demandée pas plus. Donc je pense que je perds surement un accroche à cause de cette lacune.

Par contre, j’ai apprécié Antigone. J’ai aimé son caractère rebelle, ainsi que le choix qu’elle décide de faire en toute conscience et volonté. Elle va jusqu’au bout des choses. Ceci dit, je n’ai pas l’impression qu’elle prenne suffisamment de recul sur les conséquences de son choix, en même temps, comment pourrait-elle deviner que ça aille jusque-là ? J’ai donc l’impression qu’elle n’a pas pesé le pour et contre des deux choix possibles. C’est donc un reproche que je pourrais faire à Antigone, même si j’ai apprécié ce personnage.

Le moment fort de cette pièce de théâtre reste la déclaration de Créon à Antigone (une fois son choix fait) concernant la vérité sur Etéocle et Polynice. C’est tellement injuste et wtf que ça rend cette pièce très contemporaine par ses sujets abordés (arrangement politique etc.) et donc la rend intéressante, même si le bagage mythologie n’est pas présent.

Antigone est une pièce de théâtre à lire, à défaut de pouvoir la voir, et qui, malgré son époque, aborde des sujets toujours d’actualités.

Reply