Absolument dé-bor-dée ! Ou le paradoxe du fonctionnaire de Zoé Shepard

couv27951847Jamais je ne me serais vue lire un livre en marchant dans la rue, dans les transports en commun, entrain de préparer à manger, en mangeant etc. et pourtant c’est ce qui c’est passé avec le livre de Zoé Shepard, Absolument dé-bor-dée ! Ou le paradoxe du fonctionnaire. Je remercie donc énormément Livraddict et les éditions Points pour m’avoir permise de lire cet excellent livre que j’ai dévoré du début jusqu’à la fin.

Ce livre de Zoé Shepard raconte son histoire et vécue au sein de la fonction publique en tant que chargée de mission territoriale. Ce livre m’a de suite titillée mon attention de part son titre et sa 4ème de couverture : Embauchée après huit années d’études supérieures dans une mairie de province, Zoé Shepard a vite déchanté. Plongée dans un univers où incompétence rime avec flagornerie, ses journées sont rythmées par des réunions où aucune décision en dix jours prise, des rapports qu’elle doit (quand deux heures suffissent), des pots de bienvenue, de départ, d’anniversaire. Sans oublier les séminaires ” de formation “, les heures à potiner à la cantine et à la machine à café, les chefs ” débordés ” par les jeux en ligne et les préoccupantes interrogations de tous sur les destinations de vacances et autres RTT… Chargée de mission dans un service fourre-tout, truqueuse patentée de notes administratives, 40. pour délégations étrangères et hocheuse de tête en réunion, Zoé Shepard raconte avec un humour mordant ses tribulations de fonctionnaire désespérée dans un univers bien pire que tout ce que vous pouviez imaginer.

Finalement, je voulais savoir si les « on dit » de la fonction publique sont avérés ou non.

Puis j’ai commencé ce livre, pas d’une traite mais j’aurais pu, car il est très bien écrit (en tout cas donne vraiment envie d’être lu) et il est rempli d’humour malgré les déboires avec les collègues et boss qui ne donne pas vraiment l’envie de rire et même de  l’énervement en tant que contribuable (il est toujours plaisant d’apprendre qu’on paie des putes aux élus). Ce livre est rempli de cynismes, réflexions et d’humour, et j’aime ça. Le livre est écrit de manière chronologique dans les faits avec dates et horaires ce qui rend la lecture et le suivi très agréables, je n’ai pas vu les pages défilées.

C’est totalement aberrant et absurde ce qu’elle raconte, entre la secrétaire complètement conne (surnommée coconne), l’un des boss (surnommé simplet) qui est un demeuré fini incompétent, c’est à en pleurer. Sans compter le piston et autre couchage pour monter dans la hiérarchie, car oui, travailler correctement et faire son boulot ne permet pas d’évoluer, c’est bien connu. Finalement et malheureusement, à en croire ce livre, les « on dit » sur les fonctionnaires et la fonction publique sont bien vrai : piston, incompétence et glandage (car 1 semaine pour changer la police d’un texte c’est beaucoup quand même !). Evidement, je reste à penser qu’il y a des fonctionnaires territoriaux qui bossent, je veux dire qui bosses vraiment et font correctement leur travail.

Quoi qu’il en soit, je vous conseille vraiment ce livre.

5 Comments

  1. Alex Reply

    J’ajouterai que s’il y a des glandeurs dans la fonction publique, c’est parce que le système fait que c’est difficile de s’en débarrasser… C’est simplement ça la cause. Et inversement, les bons éléments ne sont pas forcément récompensés et vont voir ailleurs.

  2. AM Reply

    Et j’ajouterai que ce mal touche toutes les grosses entreprises également.

  3. Baronsed Reply

    Il est donc grand temps de changer de système 🙂
    Ça m’a donné envie de le lire, pour le coup.



Reply