A comme Association, tome 2 : Les limites obscures de la magie de Pierre Bottero

couv75213030Après avoir plus qu’adoré, véritable coup de cœur, le premier tome de A comme Association écrit par Erik L’Homme, je me suis lancée dans le tome 2 : Les limites obscures de la magie écrit par Pierre Bottero. Sauf que je n’ai pas du tout aimé.

Au départ, je pensais que c’était à cause du style. Sauf qu’en fait, ce n’est pas vraiment le style, bien que je ne raffole pas du sien, mais c’est Ombe, le personnage principal de ce livre, que je ne peux pas blairer. Sachant que la narration est à la 1ère personne du singulier, on est donc plongé dans ses pensées et comme elle m’énerve, forcément le style ne passe pas.

Donc niveau scénario, on suit Ombe, un membre de l’association qui vient d’avoir 18 ans et elle est affectée à sa première mission contre des gobelins. Elle manque de discrétion (très important pour l’Association) et se retrouve envoyée dans une autre mission à la campagne.

Donc voilà, comme dit plus haut, mon problème principal, c’est que je déteste Ombe, je ne peux pas la piffer, elle m’ennuie, elle me soule, j’ai envie de lui foutre des baffes à chaque fois qu’elle ouvre la bouche. C’est vraiment énervant, du coup, j’ai failli stopper ma lecture et pourtant le livre n’est pas très long (187 pages). Aucune affinité avec le personnage principal ça n’aide pas du tout. Surtout que les personnages secondaires sont aux abonnés absents, insipide ou fade. En fait, j’ai juste apprécié le troll dans cette histoire. D’ailleurs en parlant de l’histoire, je l’ai trouvé plutôt banal et même ennuyeuse par moment, ce qui n’aurait pas forcément été dérangeant si j’avais pu piffer Ombe.

Au final, ma répulsion totale de Ombe et son caractère m’a fait détester se livre.

Reply